Chronique d’une semaine au ralenti

La semaine dernière déjà, je sentais que ça n’allait pas.
Les pauses café/clope s’eternisaient, les séances de papotage dans les différents bureau n’en finissaient pas… mais c’était normal ! C’était presque NOEL !
Mais cette semaine, mes pauvres enfants, je tombe de Charybde en Scylla. Déjà, les bureaux sont vides à en mourrir, le téléphone ne sonne jamais, la boîte mail est vide. Plutôt reposant me direz-vous mais quelle plaie pour se motiver ! Cette sensation d’être la seule à bosser me fait pousser un bananier dans la main.
L’avantage c’est que j’ai pu prendre des pauses-dej à rallonge et dejeuner avec mon chéri et aussi avec ma super copine Marinette.
Le désavantage c’est quand ma boss va me demander ce que j’ai fait comme boulot la semaine dernière, bah, j’aurais rien à lui répondre.
Tout ça pour dire que là nous sommes le 31 décembre et j’ai juste envie de me préparer psychologiquement à me gaver de champagne… alors je crois que je vais essayer de m’eclipser discrètement de mon bureau.
Allez ! bon reveillon, ne buvez pas trop, soyez sages et à bientôt !

Commentaires

  1. Marinette a gazouillé

    moi au travail quand j’ai pas de clients, je LIS. J’adore. Qu’ils partent tous en vacances et qu’on n’en parle plus !

Gazouiller