Mon plus grand moment de solitude…

… ou comment un plan sensé être sympa se transforme en le plus gros traquenard du siècle.

Je vous ai déjà expliqué mes problèmes avec l’ennui.
Marie, des chroniques d’une blonde, vous a déjà exposé comment manger seule.

Eh bien moi je vous demande : comment faire quand vous prenez un pot avec une dizaine de gens, et que personne ne vous parle ?
Et quand je dis personne, c’est bien personne de chez personne.

Je vous explique le traquenard:
L’Homme et moi étions sensé prendre un verre avec un très bon pote de l’Homme, sa chérie et un de ses potes (que je ne connaissais pas). Bref, ça s’annonçait tranquilou, sympa quoi.

Nous arrivons au point de rendez-vous, et là que vois-je ? un groupe d’une dizaine de personne ! Arg. Okay me dis-je. Tu ne va pas faire ta débile ma grande. La bise à tout le monde, le siège. Même pas à côté de l’Homme, voyez ma volonté de communiquer avec l’étranger.
Et bien que nenni. Mon voisin de gauche se tourne vers son voisin de gauche. Ma voisine de droite… je vous le donne en mille… vers son voisin de droite. Et bien sûr je suis trop éloignée pour entendre les conversations en face. Qui de toute façon parlent de gens que je ne connais pas.

Que faites-vous dans des cas-la ? (et ça a duré longtemps je vous l’assure) Moi j’ai :
- contemplé 247 fois mon vernis à ongle qui commençait à s’écailler
- je me suis frotté 12 fois les bras les frissonnant
- bu mon coca d’un air inspiré en prenant des gorgées les plus petites possibles
- failli pleurer 5 fois
- bêtement sourit dans le vide 10 fois
- regretté un bon millier de fois de ne pas fumer. ça m’aurait donné une contenance.
- fait semblant de chercher un truc dans mon sac
- tapé 1 texto. Hé oui un seul. Car ma bonne éducation m’empêche d’être malpoli. Quoique je n’aurais pas du avoir ces complexes vu le manque de politesse flagrant des personnes avec qui j’étais.

Nan mais franchement. C’est pas de l’impolitesse de snober quelqu’un pendant 45 minutes ? tout le monde autour de la table voyait bien que personne ne me parlait !
Sérieux, je vous assure que je ne suis ni une sociopathe, ni un boulet, généralement les gens communiquent avec moi, je suis quelqu’un d’extrèmement sociable. Je vous jure.

Là je me suis sentie projetée 2ans en arrière, à Londres, lors d’une brunch avec ces mêmes personnes. Pendant 2heures personne ne m’avait parlé, j’avais juste contemplé mon assiette et ma tasse de café. Et quand une fois le repas fini j’avais eu l’air (un peu trop peut-être) pressée de partir, j’étais passée pour une vraie connasse malpolie. Alors que je me demande bien qui était malpoli dans l’affaire.

Bref, passons. J’aime beaucoup le pote de l’Homme en question, mais alors ses potes à lui c’est bienvenue chez Snob&Cie. Non merci hein.

Moi je sors d’un truc pareil, je suis déprimée pour 10jours avec le sentiment d’être à la fois une cruche et un gros boulet à qui personne ne veut parler. Au secours quoi.

VOILAAA j’ai fini mon coup de gueule ! Alors ? vous faites quoi vous quand tout le monde vous snobe ?

Commentaires

  1. a gazouillé

    si tu veux demain à la gym je te parle ! en fait je vais à la gym pour te parler alors… :biggrin:
    je déteste ce genre de situation !déjà que ça m’intimide de parler avec des gens que je connais pas, alors si en plus ils me snobent, je crois que je filerais discrètement !

  2. a gazouillé

    MOi je vais aux toilettes, ça fera toujours quelques minutes où je serai peinarde dans mon coin. Je déteste cette sensation de n’être pas à ma place. Si je savais dessiner, je le ferais sur la nappe mais non…

  3. a gazouillé

    Moi, je me contiens pour ne pas :cry:

    Je me dis « j’ai un problème ou ils ont un problème ? », « je suis trop réservée » ou « pourquoi j’arrive pas à trouver quoi dire pour changer ça ? ».

    Il n’est que possible de compatir avec toi parce que le sentiment de ne pas exister et d’être reniée en tant que personne est l’une des choses les plus désagréables…

    Dans l’immédiat, je dirais : fais tout pour les éviter ! ;-)

  4. a gazouillé

    comme PinkLady, je vais aussi aux toilettes une fois (ça te sauve au moins 5 min!), je lance des appels au secours à mon chéri, et si je ne suis toujours pas sauvée, je joue avec mon verre et avec la poisse que j’ai, à tous les coups je le renverse et je passe donc pour une associable hautaine et qui est super maladroite! qui dit mieux?!

  5. Alien a gazouillé

    Je vais voir l’Homme, lui dit que ces gens me saoulent pour la 2è fois de ma vie, et je dis au Pote de l’Homme que j’ai eu un appel urgent d’une amie qui est en train de se jeter sous un pont. Bon, c’est un peu délicat pour l’Homme en question, mais le connaissant (:-), ça ne doit pas trop le vexer que tu te casses. Pour les autres gens, comme ils n’ont même pas vus que j’existais, ça ne change pas grand chose, si ce n’est qu’ils auront plus de place sur la banquette, et que mes voisins de droite et de gauche pourront enfin se parler en toute quiétude !

  6. a gazouillé

    Euh putain! tu as vraiment de la patience!!! Je pense que j’aurais trouvé un prétexte et que je me serais cassée!

    Je me serais sentie trop mal je crois. :biglol: :biglol:

  7. a gazouillé

    J’ai ce genre de problème partout moi en fait.
    Par exemple, quand je suis invitée à une soirée de blogueuses j’appréhende que mes copines n’y soient pas (heureusement ça ne m’est encore jamais arrivé ouf).

  8. a gazouillé

    Deux fois de suite ? Et ce sont des potes de ton Homme ? Sympaaa !!

    Je me serais cassée au bout d’une demi-heure, attends, ya pas photo ! Et pourtant, je suis de nature à éviter les conflits, mais là… !

    J’espère que ça t’arrivera pas à nouveau !!

  9. a gazouillé

    Alors là, je compatis !
    J’ai déjà vécu ce genre de situation au boulot, en mangeant avec des collègues dont je n’étais pas spécialement proche.
    J’avais bien essayé de participer à la conversation mais ce que je disais n’avait pas l’air d’intéresser …
    Plus jamais je n’ai mangé avec eux!

    C’est clair, qu’après on se sent nul et inutile … Mais je te rassure, c’est loin d’être le cas pour toi!

  10. a gazouillé

    C’est quoi cette bande de trouduc ? Perso, j’essaye toujours de faire la conversation quand quelqu’un ne connait personne dans l’assemblée… Mais je t’avoue ça m’est déjà arrivé de me retrouver dans ta situation, généralement c’est plus dans les pots au boulot. Généralement je fuis…

  11. a gazouillé

    Je ne compte pas le nombre de fois où ce genre de chose m’est arrivé.
    On se sent tellement nulle et transparente dans ces cas là.
    Je n’ai jamais réussi à surmonter ce genre de plan où tu te sens délaissée et moins que rien.
    Je pense que j’affiche un regard de chien battu. Je patiente, et si vraiment je m’emmerde ferme et commence à broyer du noir, et ben maintenant, je n’hésite plus, je pars (quitte à passer pour une chieuse).
    C’est vrfai quoi, la vie est bien trop courte pour ne pas profiter de son temps à faire autre chose que la potiche dans des soirées!

  12. a gazouillé

    Ma pauvre, ça a du être loooong !
    Pour ma part tu as été drôlement courageuse, je n’aurais pas tenu si longtemps et serais partie bien avant ! (je n’ai aucune patience).

    Et franchement des gens pareils il vaudrait peut-être mieux éviter de sortir avec eux hein ! :/

  13. Clairou a gazouillé

    ooohhh pauvre choupette !!
    Hey, la prochaine fois que ça t’arrive tu m’appelles, je viendrais parler avec toi :biggrin:
    Ils savent vraiment pas se qu’ils ratent de pas te parler ces gens !!

  14. a gazouillé

    @tous : l’Homme a qd même fini par me sauver. J’ai déplacé ma chaise comme un pauvre galérienne, je me suis assise a côté de lui et j’ai pu m’inscruster dans sa conversation… et puis apres on est vite partis !

  15. a gazouillé

    Je crois que je serais partie pour soit rentrer chez moi, soit aller boire un verre avec des gens plus convenables. Surtout si c’est la 2e fois que ca arrive !!
    C’est dingue une telle bande de malpolis !

  16. a gazouillé

    Ça m’est déjà arrivé aussi.
    Avant je faisais comme toi et je ne disais rien mais maintenant je préfère mettre les pieds dans le plat et les interpeller directement !
    Ça passe ou ça casse et si ça casse je me barre !

    Tu réfléchis 2 minutes et tu te demandes ce que tu fous là avec ces cons et tu te dis que tu serais bien mieux ailleurs alors hop ! Exécution ! :D
    (que ça plaise au chéri ou non !)

  17. a gazouillé

    c’est marrant ! çà m’est arrivé aussi il y a quelques années !! çà me donnait envie de pleurer aussi et surtout de me casser !! je crois que j’ai fini par faire supplier une copine qui draguait de partir … (j’ai du casser son coup je crois !!)

  18. a gazouillé

    C’est une situation horrible. J’ai été à la même place pendant un an avec les potes de promo de chéri . Mais avec un bonus une fille de sa promo qui le dragué. La dernière fois, j’ai envoyé et répondu à une trentaine de sms, appeler ma copine, j’ai parlé fort, je me suis gavée de chips, je me suis parlée toute seule, je me suis limée les ongles, tout le monde a fini par faire attention à moi…Je suis passée pour une dingue auprès de ces gens qui ne m’aiment visiblement pas, je m’en tape. Chéri a quand meme fini par me dire « je crois qu’il t’aime pas ». Depuis, ils ne les voient plus et c’est très bien comme ça.

  19. plantunivers a gazouillé

    JE ME CASSE VITE FAIT !

    La vie est trop courte pour supporter les snobinards impolis, crois-moi !
    T’as sûrement mieux à faire qu’à te faire humilier par ces c..s !
    Ma devise : vaut mieux être seule que mal accompagnée …

Rétroliens

Gazouiller