OthelloMania


Le bobo de l’Othello, la folie du Reversi… Elle court, elle court, la maladie d’amoouuur.

Les gens j’ai un sushi. Depuis une semaine, je suis folle d’Othello. Je joue à Othello pendant des heures, je bats des tonnes de gens, je mets au point des stratégies et contournement de point adverse, je pense Othello, je vis Othello.

(Au passage, j’espère que je ne vous parle pas Chinois, vous connaissez bien le Reversi ou l’Othello ? Ce jeu ou il faut retourner les pions de l’autre.)

Un jour de pluie en Bretagne la semaine dernière, avec mes soeurs et l’Homme nous avons fait un tournois d’Othello. Ralala, ce fut un grand moment. Devinez qui a gagné-gné-gné ?
C’est moi-moi-moi !

Si je vous en parle aujourd’hui, c’est qu’hier j’ai atteind un point de non-retour…

je me suis connecté au site de la Fédération Française de l’Othello.
Pour apprendre des stratégies.
C’est grave.

Je sais.

J’ai rempli ma petite cervelle avide de connaissance d’une foultitude de mots savants, techniques. La prochaine fois que je joue je pourrais dire : « oula, j’ai le choix entre 3 coups légaux dont 2 coups tranquilles et 1 coup extraordinaire. Par contre il faut que je pense à ma mobilité. Et je ne dois pas oublier de sauver des pions définitifs »
Ca sera trop la classe.

En tout cas j’ai bien noté que :
Pour résumer, on pourrait dire que votre objectif premier doit être de trouver des coups offensifs, pour prendre accès à des cases cruciales ou pour fabriquer des coups tranquilles qui augmentent votre propre mobilité, et des coups défensifs, pour retirer l’accès de votre adversaire aux cases critiques ou aux coups tranquilles, de manière à diminuer sa mobilité.

Voila. « prends-en bonne note Mouche » dirait le Capitaine Crochet.

Commentaires

  1. a gazouillé

    Je t’admire car moi, je suis nulle à ces jeux!! Mais franchement là, les vacances, ça te réussit pas ^^ :biggrin:

    Superbe la référence à ce cher capitaine crochet! Peter Pan, aurait dit quoi dans ces moments là??? Je me pose la question ^^

  2. a gazouillé

    oh punaise, Othello, je jouais ça quand je vivais en Espagne, c’était un truc, je pouvais passer des heures à y jouer! pis plus maintenant, ça m’a passé, mais tu reveilles en moi mes envies, tiens!

Gazouiller