Envie de bouger

42-15660108

Avoir envie d’un nouveau travail. Machouiller un bout de crayon, attendre 3 sonneries avant de décrocher le téléphone, soupirer, faire des pauses café.
Allez je m’y remet, il faut boucler ce dossier …

Et puis rêver, rêver de mieux, du boulot parfait … y renoncer.

Râler, les travaux dans la cour au boulot, le mauvais café, la connexion qui rame, le collègue qui pue au bout du couloir.

Trouver des bons cotés, rigoler, faire une autre pause café. Se faire féliciter, papoter, profiter.

Le problème dans un boulot qui nous plait à moitié sans pour autant pour dégouter, c’est qu’on se prend à rêver de mieux, à rêver d’ailleurs. Mais on sait ce qu’on perd, on ne sait pas ce qu’on gagne.
Les promesses d’une offre d’emploi peuvent aveugler, alors tout quitter pour regretter ?

C’est le jeu de la vie, il faut prendre des risques, se lancer. Mais aussi calculer, peser, reflexionner.

J’ai tendance à avancer les yeux fermés sans me soucier, à me jeter la tête la première mais parfois j’aurais mieux fait de reculer pour mieux pouvoir avancer.

C’est comme ça que j’ai fait des études qui ne me correspondaient pas, que j’ai choisi ce boulot parce que je brulais de quitter celui où j’étais (le pire du monde ! )  et que je suis là, à rouspéter !

Ne vous inquiètez pas, ça va me passer. Tiens, jvais me prendre un café.

Commentaires

  1. lexou a gazouillé

    Courage la perchée, le boulot, on y passe beaucoup de temps, alors rêver de mieux, râler, souffler, attendre quoi on ne sait pas je sais ce que c’est!!J’ai quitté un boulot pour chnager de voie, et ben je m’étais bien planté, cela ne me correspondait pas du tout, et à part mes deux collègues sympas, le reste c’était l’horreur, me lever le matin pour y aller c’était devenu le cauchemar!heureusement je n’y suis plus et j’ai vraiment trouvé ma voie et le secteur qui me correspond.je te souhaite du fond du coeur la même chose, et aussi à toutes celles qui sont dans le même cas!!!!

  2. a gazouillé

    Je suis exactement dans la même réflexion que toi. ça me fait souvent ça quand il y a des baisses d’activité + l’effet crise…. Je me dis tjs que j’aime ce que je fais mais il y a tjs un boulot qui fait rêver, rarement accessible. Et quand tu postules en ayant l’impression d’avoir le profil parfait et que tu n’as pas de réponses, c déprimant!
    C’est des up and down, ça s’en va et ça revient… J’espère pour toi comme pour moi que ça va passer vite!

  3. a gazouillé

    8 ans déjà que je me dis qu’il faudrait que je pense à bouger … Puis y a toujours une « bonne » raison (ou pas) qui fait que je me dis que finalement je suis mieux là pour le moment.

    Enfin cette année par la force des choses, je devrais peut-être bouger…

  4. a gazouillé

    Je crois que c’est le lot de beaucoup de gens aujourd’hui…
    Rares sont les gens qui sont heureux à 100 % dans leur job !
    Boh, comme tu dis, il faut prendre les bons côtés !

  5. a gazouillé

    Pas évident du tout…
    J’ai envie aussi parfois de claquer la porte, et puis je vois après ce qui me convient et que j’aurais du mal à perdre…

  6. a gazouillé

    ton article me fait un bien fou !
    j’ai changé de boulot, je gagne 1 fois 1/2 plus qu’avant, j’ai des responsabilités, un travail varié, un bureau climatisé, des beaux mecs dans l’open space derrière, un boss sympa, une équipe relax, des contacts a l’international, je parle anglais, accessoirement mexicain bref tout ce que j’ai toujours voulu et rever. et devinez quoi? je suis malheureuse comme les pierres, pas épanouie (dans mon boulot only) et je pense déjà a une reconversion: serais-je plus heureuse en bossant chez l’occitane? Moi je dis on est des femmes l’Homme peut assurer un bon revenu et nous on peut peut etre s’éclater, monter un business? une ligne de sac? un blog qui rapporte? je veux faire qqchose qui’m’plait ! Help?!

  7. a gazouillé

    tu fais quoi comme boulot ?

    Moi pour l’instant je ne peux rien te dire, je ne suis pas encore sur le marché du travail, mais ton article est compréhensible quand meme ;)

    bon courage

  8. a gazouillé

    Pas facile de trouver le boulot de ses rêves! Je crois même qu’il n’existe pas! Il faut savoir relativiser! Le café? C’est une bonne idée! ça va mieux maintenant???

  9. a gazouillé

    @Apollone : je ne suis pas d’accord. le boulot parfait n’existe pas. mais le boulot de nos rêves existe. Tout boulot a ses mauvais côtés mais quand on fait ce qu’on aime on fait avec beaucoup plus facilement.
    Je pense vraiment que tout le monde a un domaine dans lequel il est bon et il peut s’épanouir, et il faut souhaiter à chacun de trouver un emploi dans ce domaine précis… et j’espère trouver un jour !

  10. a gazouillé

    intéressant article… pour moi la trentaine a été le mot de la remise en questions, en plein de questions mais il n’est jamais trop tard pour changer…sachant que trouver sa voie, cela peut prendre toute une vie…ce qui la rend aussi enrichissante aussi!

Gazouiller