Un morne et grisâtre matin de septembre

Même s’il ne pleut pas, je me dis ce matin que j’aurais aussi bien pu être l’auteur de
« il pleure dans mon coeur
Comme il pleut sur la ville
Quelle est cette langueur
Qui pénètre mon coeur ?

Ô bruit doux de la pluie
Par terre et sur les toits !
Pour un coeur qui s’ennuie
Ô le chant de la pluie ! »

tellement les mots de Verlaine sont proches de ce que je ressens lorsqu’un toit de nuage triste et grisâtre recouvre Paris.

Autant traverser ma ville le matin en scooter m’enchante lorsque le soleil met en valeur la pierre blonde des immeubles parisiens et accroche un sourire sur le visage de chaque passant…

Autant faire le même trajet par un temps comme celui-ci me fiche un sacré bourdon.
Ce ne sont que visages fermés, pas pressés, regards mornes.
Ce ne sont que des hommes pressés en costume sombre.
Ce ne sont que des femmes cheveux tirés et yeux pochés.
Ce n’est qu’une foule, anonyme et grouillante.
Une armée bien dressée de braves petits soldats, levés, lavés, coiffés, maquillés, prêts à travailler.

Pas de fleur dans les cheveux, pas de jupe bariolée, pas de vie…
Comme si la couleur du ciel avait déteint sur la garde-robe et la collection de sourires pourtant généralement si belle des parisennes.

Vivement le printemps…

(et là, tout le monde déprime)

Commentaires

  1. a gazouillé

    C’est pour ça que je mets toujours de la couleur dans mes fringues et surtout en hiver!! Tu peux pas leur en vouloir, dans les magasins, tout n’est que gris, noir, anthracite et autre subterfuge pour nous faire porter des trucs mornes!!

  2. a gazouillé

    pffff c’est vrai que c’est méga déprimant mais today il a l’air de faire beau et en plus il fait moins froid… je sais pas toi mais je me suis gelée les miches toutes la semaines même avec deux couches de pull :( :nodd:

  3. a gazouillé

    :happydance:

    C’est vrai que ton billet et le mien se répondent ! La faute au temps qui nous mine toutes.

    J’adore tes petits oiseaux, peux tu me donner tes tuyaux de présentations ?

    A bientôt

    Domi

Gazouiller