Je deviens une pro du Do It Yourself

… ou presque.

Etape n°1 : le tricotin

J’ai commencé en douceur. C’est Sophie qui a du voir dans mes yeux la petite flamme de la fille qui voudrait bien savoir utiliser ses mains.
Alors comme, moi, quand on m’invite, j’ose pas dire non. Eh bien je suis allée essayer le tricotin.

Mais koikesse le tricotin ? C’est une machine faite par Phildar (mais ya p’tete d’autres marques qui font) qui fabrique des boudins de laine. Des boudins de laine ? me direz-vous.
Hé oui.
Et avec ces boudins de laine on peut faire des supers trucs. Comme Laetitia et sa lampe, ou Sophie et son headband. Je suis restée à l’étape ceinture, mais j’aime beaucoup !
Et puis c’est ludique, on tourne la manivelle, et hop ça tombe. Abracadabra !

Etape n°2 : le tricot

Cette fois-ci c’est Kriss qui ‘a prise au mot sur Twitter, et m’a emmené illico presto au tricot-thé de Gaëlle, pour y apprendre les rudiments du tricot.
En une heure l’affaire était dans le sac, point mousse, point d’envers, jersey et compagnie, sont mes amies.
Une écharpe est en cours !

Etape n°3 : Atelier couture chez Moline

La Mercerie Moline – via Stéphanie- (à côté du marché Saint Pierre) nous a proposé de venir passer une soirée chez eux, pour réaliser un objet de notre choix.
On me dit ça : je viens !
Je ne connaissais pas trop Moline, étant une fidèle du Marché Saint-Pierre pour mes achats de tissus en tous genre. Ce sont deux magasins difficilement comparables, mais j’ai trouvé qu’après le bazar du Marché Saint Pierre, Moline est reposant d’ordre et d’harmonie.
De belles rangées de tissus, de boutons, de rubans… c’est à la fois joli et pratique !

J’opte pour une trousse de toilette géante.
Stéphanie, qui a des capacités de représentation dans l’espace que je n’ai certes pas, me dessine ce patron et m’annonce sans avoir l’air de douter de mes capacités à le faire : « voilà, tu coupe le tissu comme ça : »

Fastoche.
J’ai légèrement paniqué et puis mes neurones se sont pris pas la main – largement aidés par mes compagnes d’infortune !

On a coupu, cousu, décousu… et au final, tadaaaam :

Les autres ont aussi fait des trucs super !
Des rideaux.

Un t-shirt customisé.

Une autre trousse.

Une peluche de chien-chien
Un demi coude de pull.
Des Headbands
(je vous rajouterais les photos quand je les aurais.)

Bref, ça faisait longtemps que je n’avais pas retouché une machine à coudre, et je me suis bien amusée !

Commentaires

  1. a gazouillé

    Ah c’est carrément chouette! Je kifferais avoir une machine à coudre, vraiment, pour faire mes trucs moi même, mais j’ai peur de me tuer avec. Puis je suis pas super patiente comme fille.

  2. a gazouillé

    Moi je suis impressionnée par le tracé de la trousse à main levée!
    J’en suis encore pas là, mais je comprends ton engouement pour le DIY! Je passe en ce moment tout mon temps libre à faire subir les pires sévices à ma machine à coudre!
    (et d’autres photos, oui, oui, oui!)

  3. Mam's a gazouillé

    Je n’y crois pas !!!! le tricotin passe encore !! mais la machine à coudre… elle a résisté à tes services ? et tu ne m’as pas appelé au secours !!!

  4. a gazouillé

    Le tricotin ça me dit quelque chose ce truc.
    Par contre, je suis curieuse de voir comment valoriser des mètres et des mètres de tricotin.

    Notre perchée n’a pas deux mains gauches !!

Rétroliens

Gazouiller