Le coup de pompe de la fin novembre

fatigue

Vous savez ce coup de pompe généralisé.

Cette attitude soudain que chacun a. Cette façon de ne plus répondre un joyeux « Oui, trés bien ! » au traditionnelle « tu vas bien ? », et de le remplacer par un mou et peu convaincant « mouais« .

Non, ce n’est pas que ça ne va pas, c’est juste que « mouais » quoi.
Les jours sont de plus en plus froid mais n’ont pas encore la belle ambiance des jours de Noël.
L’humidité ambiante rend tout le monde grincheux.
Les patrons voient que les chiffres de fin d’année ne sont pas si bons. Et ça râle, et ça rejette la pression sur toutes les équipes.
On ne sait plus quoi porter, on rêve de gros pulls bien moelleux et moches, mais justement aujourd’hui on a une réunion importante avec la boss. Alors bon on range son bon gros pull et on sort un joli petit gilet sans manche. (et là glaglagla).
Bien sûr à la réunion en question notre boss ne manquera pas de nous dire « mais vous n’avez pas froid comme ça ? » Et là en l’insultant  intérieurement on répondra dans un sourire « non non, ça va ! je suis réchauffée ! »

Lorsqu’enfin nos journées de travail sont terminées, c’est avec flemme et lenteur que nous regagnons nos maisons, et si d’aventure nous avions prévu de sortir ce soir-là, il nous faut une bonne dose de volonté pour, une fois la nuit bien tombée, ré-enfiler son manteau, rechausser ses souliers et ressortir dehors.

Au final nos journées sont remplies de moments sympathiques et agréables, mais nous trainer jusqu’à eux nous demande une motivation particulièrement, alors que le restant de l’année nous agissons de façon bien plus naturelle et spontanée.

Alors, le mois de novembre, bon moment pour faire une cure de vitamines ?
Peut-être.
Mois de novembre, bonne période pour ronchonner en toute liberté sans avoir besoin de se justifier ?
Certainement.
Parfaitement !

Je crois que cela ne fait jamais de mal de se réécouter un coup le hit de « La chanson du dimanche » : T’as pas perdu ta bonne humeur-meur-meur-meur-meur.

Allez hop ! Je vous la met ! La pêche !

EDIT : je viens de tomber sur le billet d’Elodya sur le sujet : un guide de survie au mois de novembre. Elle a raison dans ce qu’elle dit alors filez vite le lire !

Commentaires

  1. a gazouillé

    C’est pareil pour tout le monde. Moi qui ne travaille, je ressens également ce coup de fatigue. Le temps y est pour quelque chose. Il fait froid, il pleut, les journées sont courtes. Ca n’aide pas pour avoir un chouette moral malgré les fêtes qui approchent…

  2. a gazouillé

    j’aime pô novembre. c’est pas que j’ai un coup de pompe, mais c’est surtout que le manque de lumière, en novembre, me dérange. après, j’aime le froid, j’aime l’hiver, toussa, mais c’est juste qu’en novembre, en plus, y’a rien de spécial. en décembre, au moins, y’a le calendrier de l’avent tous les matins…

  3. a gazouillé

    Euh … si je te dis que je déjeune en terrasse en t-shirt, que j’ai des fraises dans ma jardinière et que je trépigne d’impatience pour sortir mon écharpe … dans un mois c’est Nawel, ben j’ai du mal à y croire :nodd:

  4. a gazouillé

    Je ne peux pas écouter cette chanson du boulot mais la connais ! elle est top.

    Cette année, il fait trop chaud pour sortir un pull, et même Le manteau d’hiver. Mais je ressens bien la fatigue de novembre…

Gazouiller