La journée de RTT qui fait du bien

shopping

Il y a une quinzaine de jours, au cours d’un des 35 échanges de mails journaliers avec Marinette, nous avons décrété que :
- Marre du boulot
- Vive le shopping
- les RTT c’est pas fait pour des prunes

Constatation dangereuse s’il en est, car notre dernière constatation de ce type nous avait conduites à prendre des billets A/R pour une journée shopping à London.
Autant dire que cette RTT là fut un désastre financier. Un mardi noir en quelque sorte.

Pleines de bonne résolution et déterminées à ne pas mettre définitivement en péril les économies gagnées à la sueur de nos fronts (chacune le sien), nous nous décidons donc pour une journée de shopping à Paris.

Oh. La bonne idée.

Comptez avec moi : Pas de billet A/R pour Londres = une économie de 80€ = 80€ de plus à dépenser dans la journée.
C’est simple comme bonjour. Parfois, vraiment, j’aime compter.

Alors donc, matinée grasse mat, quand même. J’aime le shopping mais je crois que j’aime encore plus dormir. (Je ne fais pas partie des tarées qui se lèvent aux aurores un samedi matin pour une collection Jimmy Choo ou Sonia Rykiel chez H&M) (c’est parce que j’ai les moyens de me payer du Jimmy Choo et du Sonia Rykiel sans H&M) (ou pas) (je trouve ça moche surtout)

Bref le rendez est fixé à 14h, place de la Madeleine.
J’aime retourner là ou je bosse quand je suis en RTT. Ça me fait prendre vraiment conscience que là, dans le bâtiment, tout le monde bosse. ET PAS MOI ! mouhahaha.

Alors donc voilà boutiques boutiques boutiques, essayages, achetage des mêmes pompes (elle me copite toujours Marinette), des jolies low-boots, elle en gris, moi en marron; une paire d’escarpins et un chouette boléro pour un mariage que j’ai dans 10jours, et la quête désespérée d’un cadeau de Noël pour l’Homme.

Tout cela étant assez déprimant car, et Marinette pourra témoigner : j’ai la poisse.
Je chausse du 36 : c’est tout simplement une taille de plus en plus introuvable.
Je me vêtis en XS / 34 : c’est tout simplement une taille de plus en plus introuvable. Vraiment, les vêtements sur les lesquels je flashes ne sont jamais jamais dans ma taille. J’ai même eu la mauvaise surprise de découvrir que chez Zara, certains vêtements n’existaient même pas en S ou XS. Ils ne les font qu’en M et L.
Discrimination anti-minus !
Ô rage ! Ô désespoir ! Ô petitesse ennemie !
N’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?

Bref tout ça méritait bien une récompense, et nous nous décidons donc pour un gouter chez Angelina et ses merveilleux chocolats chauds.
Peine perdue, une queue d’attente immense nous convainc d’aller chercher notre bonheur ailleurs.
Et nous échouons dans un bête Starbucks. Quelle déchéance.

C’est tout de même fou le bien que cela fait, une journée de coupure comme ça au milieu de la semaine. Un peu comme la semaine dernière avec DisneyLand.
Mais bon voila, j’ai plus de RTT maintenant, va faloir attendre jusqu’a Noël…

Commentaires

  1. a gazouillé

    Il y a aussi une discrimination anti-grands. Je chausse un bon 41 et c’est l’enfer. Sans parler du mois d’octobre où d’un air menaçant on me dit « plus de 41, il faut venir en septembre et on en aura plus »

  2. a gazouillé

    Je crois que tu ne connais pas le désespoir de chausser du 38 et de faire un médium !
    C’est là, que tu ne trouves jamais rien… moi, j’ai au contraire toujours l’impression de voir qu’il n’y a plus que du 36 ou du XS précisément dans le modèle que je veux !! :cry: :cry:

  3. a gazouillé

    veinarde, en ce moment j’aurais besoin de RTT à la pelleteuse.
    (et sinon, t’as qu’à faire comme moi : en 8 mois de gym avec 7 ou 8 heures par semaines, je mets du 36 au lieu du 34. na.)

Gazouiller