La théorie de la tasse de café

café théorie

Quand je dis que j’ai une théorie sur tout, c’est que j’ai vraiment une théorie sur tout.

J’ai donc une théorie sur les tasses de café. Ou sur le café en général. Ou sur la façon de boire le café.
C’est d’ailleurs pour cela que ce billet s’intitule « théorie de la tasse DE café » et non pas « … de la tasse A café » car on parle ici de café et non point de la tasse en elle-même.
Bref.

Il existe autant de façon de boire la café que de buveurs de café.
(sachant que bon, personne n’arrive à la cheville de notre George international – Love you Georges)
(d’ailleurs je me questionne : y a-t-il des gens sur cette Terre qui ne savent pas de qui il s’agit quand on parle de Georges ? Des gens qui se disent « qui ça Georges ? Bush ? Georges comme dans la blague qui fait peur « geeooooorges … geeeeeooooorges …. GEORGES ! »… ? Je vais enquêter sur ce phénomène et je vous ferais une théorie) (ça risque d’être palpitant) (revenons à nos moutons)

« Cette farcissure est un peu hors de mon thème. Je m’égare, mais plutôt par licence que par mégarde. Mes fantaisies se suivent, mais parfois c’est de loin, et se regardent, mais d’une vue oblique [...] C’est l’indiligent lecteur qui perd mon sujet, non pas moi ; il s’en trouvera toujours en un coin quelque mot qui ne laisse pas d’être bastant, quoiqu’il soit serré. Je vais au change, indiscrètement et tumultueusement. Mon style et mon esprit vont vagabondant de même. Il faut avoir un peu de folie qui ne veut avoir plus de sottise, disent les préceptes de nos maîtres et encore plus leurs exemples. »

Voilà. Je cite Montaigne. J’ai toujours aimé ce passage des Essais qui traduit parfaitement ma façon de penser et d’écrire. Quelques farcissures autour du sujet, mais toujours en rapport de prés ou de loin à ce que je dis. C’est le lecteur qui s’égare, pas moi. (oui, toi, stoupid lecteur) (Y’en a une autre de blogueuse qui est adepte des farcissures hors sujet c’est Camille la Fashion Gazette. J’adore. Salut à toi peuple chinois)

Mais reprenons.

Déjà il y a des adeptes de la petite tasse ou grande tasse style mug.
Moi je trouve que quitte à se faire un café, autant s’en faire un grand. Se bouger, lancer la bouilloire ou la cafetière, pour simplement se servir une petite tasse, c’est absurde. C’est comme sortir ses skis, acheter un forfait, louer un appartement à la montagne … pour finalement ne faire une petite descente en luge.
C’est sympa certes, mais bon, tout ça pour ça ?

Il y aussi ceux qui boivent leur café jusqu’à la dernière lappée, et ceux qui laissent toujours un petit fond.
Question d’éthique personnelle.
Je ne finis jamais mon café. Finir son café c’est comme finir une tarte aux noix de pécan: ça me rend triste. Finir mon café c’est sous entendre que je n’en ai pas eu assez. Laisser du café au fond de sa tasse c’est pouvoir se dire « si j’ai encore soif, il en reste »
ça doit être de vieux réflexes de survie qui perdurent depuis la guerre de 39-45. Le rationnement, tout ça. (Je suis quelqu’un de très âgé, ne le saviez-vous pas ?)

A moins que ça soit une vieille habitude toute pourrie hérité de mon enfance, quand je buvais non pas du café mais du chocolat chaud Nesquick et que je detestais le fond du bol ou restait toujours un gloubiboulga de chocolat mal dissoud, miettes de pain tombées des tartines et autres résidus de confiture, Miel Pops et Chocapic… Réjouissant.

Je pourrais m’attarder sur ces gens qui, je cite « naiment pas le café », mais ça dépasse mon entendement. Ne pas aimer le café, c’est comme ne pas aimer serrer la main aux gens, c’est comme ne pas aimer parler, c’est comme ne pas aimer n’importe quel geste de sociabilisation.

A ces gens-là je veux dire une chose : à la base, personne n’aime le café. Mais tout le monde un jour s’est forcé et à finit par aimer ça.
Alors je ne dis pas qu’il faut devenir un accro du café. Mais moi les gens à qui je  propose de prendre un café et qui systématiquement me répondent « non merci j’aime pas le café » , j’ai envie de leur mettre 3 claques.
Alors chers gens qui n’aiment pas le café, je précise quelque chose : quand on vous propose de prendre un café, ce n’est pas juste pour BOIRE un café, merci bien, on a pas besoin de vous pour ça. C’est pour faire un pause avec vous, discuter, sympathiser, bref sociabiliser !

Et arrêtez de raler ! Estimez-vous heureux, avant c’était la clope. Mais ça passe carrément de mode.

—-
et bien-sûr vous pouvez toujours jouer au méga-concours-de-la-mort-qui-tue par ici.

Commentaires

  1. a gazouillé

    Dis c’est quoi la blague qui fait peur avec Georges?
    Non parce que no way, il me fait pas peur Georges!
    Voyons, avec ce regard comment pourrait-il!
    :loveU:

    En tout cas j’ajouterais que le café c’est comme le vin, on apprend à l’apprécier avec l’âge!
    (si si)

  2. samra a gazouillé

    moi j’aime pas le café! :razz:
    t’aurais pas une théorie sur la tasse de thé ? parce que là d’accord tout le monde aime le thé!

  3. a gazouillé

    J’adore le café mais seulement le nespresso en capsule… Le reste, c’est juste Dégueu, le café en cafetière me rend malade et me donne des aigreurs rien que de le regarder. Oui Madame, j’ai des goûts de luxe moi.
    Et je le bois dans une petite tasse blanche en porcelaine. J’ai conscience d’être très snob du café :D :biglol:

  4. Sybille a gazouillé

    Ro la la les filles!!! Il ne faut pas tout confondre… Le café, c’est le matin avec le petit déj’, une petite pause à 11h, après le déjeuné et éventuellement avec le gouter si la journée s’annonce longue…
    Le thé, c’est le dimanche matin, quand on s’en fout d’être réveillées ou non et qu’on a le temps, en fin d’après-midi et le soir en mode cocooning…
    Bref, le café pour moi, c’est d’abord le truc qui forcent mes yeux à rester ouverts en semaine (enfin, le premier, le bon, celui que je prend chez moi dans ma petite tasse et fait avec ma machinetta italienne… j’avoue, je suis également une snob du café), puis, là je suis parfaitement d’accord avec toi Perchée :nodd: , le café est ce mode de sociabilisation avec collègues et camarades :happydance: . Ceux qui répondent « je n’aime pas le café » n’ont donc rien compris, d’autant plus que si les employeurs et la fac mettent à disposition des machines à café (/thé/chocolat pour ceux qui n’aiment pas le café) c’est bien pour que l’on apprenne à se connaître! :nodd: De plus, pour supporter l’horrible goût du café en machine, mieux vaut être accompagnées…
    J’attend également avec impatience une éventuelle théorie sur le mug de thé (oui, pour moi c’est le méga mug sinon rien) mais surtout celle sur Georges… :loveU:

  5. a gazouillé

    Le café c’est le bien.
    Le café je ne pourrais pas m’en passer.
    Autant j’ai arrêté la clope pendant mes grossesses autant j’ai jamais pu arrêter le café.
    Je crois que je pourrais traverser Paris, voire la France pour boire un bon kawa.

  6. a gazouillé

    Très d’accord avec le commentaire de Sybille !
    Et moi, tout comme toi, le café je le préfère long, et j’en laisse toujours au fond, de même que le thé.
    Je n’avais jamais pensé à la vieille réminiscence du Nesquik-miettes-chocolat du fond mais, pour sûr, tu as visé juste.
    C’est bien petit jedi…

  7. a gazouillé

    Mon homme a justement appris à aimer le café à son boulot juste pour se socialiser :nodd:

    Et moi, je n’aime pas le café! Vas-y fous moi 3 claques!
    Mais j’aime le cappuccino et la macchiato :razz:

  8. a gazouillé

    Ne me propose jamais un café. Tu seras obligée de me mettre trois claques. Il faudra que je te les rende et du coup, ça finira en pugilat … et clairement, tu ne fais pas le poids ;)

  9. a gazouillé

    (je te salue aussi, peuple de toi)

    je bois du café : dans un grand mug Starbucks (exclusivement)(les autres, c’est pour les tisanes et le sthés), et je laisse toujours du café dedans.
    soit parce qu’au bout de ma 4eme tasse d’affilée, j’en peux plus, soit parce que j’oublie que j’en ai, soit parce que j’en veux plus.
    ou bien parce qu’il est pas bon.

  10. a gazouillé

    Nan moi, le café, il n’y a pas moyen. Plutôt un verre, une tasse de thé, un chocolat viennois feraient l’affaire.
    Et c’est plus fort que moi, je laisse toujours un petit fond dans ma tasse ou dans mon verre! Je crois que c’est un toc! :nodd:

  11. a gazouillé

    Je suis pas fan de café (mais j’adore l’odeur .. ^^)
    Par contre, je suis une accro du chocolat chaud, c’est mon café. Je ne peux pas commencer la journée sans.
    Donc, quand on m’offre d’aller prendre un café, je prend un chocolat chaud. Je prend une claque au lieu de 2 ? :P

  12. a gazouillé

    :loveU:
    Excellent cet article ! ;)
    A propos de café, voici un site très très sympa et joli http://artinmycoffee.com/

    @Edmée : tu n’es pas fan de café !!! mais si tu aimes l’odeur c’est bon alors, c’est que tu en es fan ! ;)

    @ennA : raaaahhh mais si le café c’est bon ! ;) mais c’est vrai le thé c’est vraiment délicieux aussi ! d’ailleurs j’adore les deux !

  13. bizou a gazouillé

    Coucou! je n’aime PAS le café ( malheureusement!), j’ai bien essayé de goûter, re-goûter, re-re-goûter etc…, rien n’y fait…..A contrario, j’adore le thé!
    Cela n’empêche pas que je socialise, c’ets comme la clope tout ça, sous prétexte qu’on fume pas, on devrait pas être sociable??? ;)
    Tant pis pour le café, …
    bises

  14. Mimi a gazouillé

    Être obligé de boire du café pour sociabiliser, c’est triste, non ? A la limite, n’importe quelle boisson ferait l’affaire. Ce sont les gens qui pensent la même chose mais pour la clope, à qui j’ai envie de foutre 3 claques. Mais ce que tu dis a du sens même si c’est triste.

  15. a gazouillé

    Je sais que ça date (mais sait-on jamais, ton enquête est peut-être en cours, et peut-être vais-je de ce pas changer la façon dont tu appréhendais jusque là cette problématique) (ou peut-être encore plus simplement que tu ne vas prêter qu’un coup d’œil circonspect à ce commentaire sur un article abyssalement ancien), mais je ne pouvais ne pas te signaler qu’effectivement, parler de Georges comme ça est confusant, surtout quand on parle de café, de classe, toussa. Parce que George, c’est tout de même l’homme le plus classe du monde, le grand Abitbol, avant d’être n’importe qui d’autre !

  16. a gazouillé

    « non merci j’aime pas le café »
    Peut être que les gens ont aussi leur propres codes de sociabilité autrement dit, ils ont autres choses à faire!
    (j’aime bien prendre mon café accompagné seulement de mon carnet de croquis :)

  17. Elodidon a gazouillé

    Moi j’aimerai aimer le café, ça m’évite tait de dire que je n’aime pas ça à chaque fois qu’on m’en propose un et de faire ma fifille en buvant du thé. Ceci dit il y a quelques années je n’aimais pas le thé non plus donc tout espoir m’est permis! En passant, j’adore votre style d’écriture! Vous êtes drôle et vos envolées me font planer!

  18. eric a gazouillé

    perso, moi j’etais un grand buveur de cafe, j en buvais entre 6 a 8 par jour et du jour au lendemain je n’aime plus ca , la raison je l ignore mais cela ne m’empeche en rien de proposer un café aux amis quand je leur propose un café, chez moi ca a toujours le sens, café ou thé c est au choix de chacun .

  19. virginie a gazouillé

    Je viens de découvrir votre blog, j’aime beaucoup le style, vous m’avez fait rire et ça, ça n’a pas de prix !! Mais par contre je n’aime pas le café et je prends ma pause avec mes collègues et mon verre de pulco et ça marche aussi !! Pourquoi se forcer ??!!! En tout cas super blog !!! ;)

  20. a gazouillé

    Le matin une tasse de café peut aider ceux qui ont la migraine journalière , c’est mon cas et grâce à cette tasse matinale j’ai réussi à supprimer une foule de médocs qui me bousillaient les reins. (d’ou insuffisance reinale guérie)..
    Donc pour moi c’est bénéfique (sauf pas trop tard le soir sinon risque d’ insomnie)
    Phil (62 ans coureur cycliste)

Gazouiller