Le ski à toute berzingue

ski

Partir après le boulot – Faire rentrer les skis dans la voiture – Affronter un blizzard sur l’autoroute A6 – Ecouter 107.7 « 19h30, le point en Eurte et Moselle. En raison de nombreux épisodes neigeux, le circulation reste fortement perturbée sur le tronçon B517 et d’autoroute A6 ente les kilomètres 751 et 759 en direction de Perpete-Les-Olivettes » – Avoir peur de mourir à cause de le tempête de neige – Arriver bien bien tard mais sains et sauf.

Et enfin, après un an, chausser ses skis. Enfiler avec effort les chaussures rendues raides par un an de stockage dans la cave. Le col roulé, la polaire, les mouflettes, le gros bonnet.
Le forfait, le téléphérique et soudain, la première piste ! S’élancer, retrouver ses marques, retrouver avec plaisir le crissement des skis sur la piste fraîchement damée.
Respirer l’air glacé, laisser un stalactite se former au bout de son nez, sentir ses orteils se congeler.

Les deux bâtons bien plantés, en haut de la piste, la contempler, s’imaginer déjà, en train de la dévaler. Deviner les bosses, savourer.
Et hop, dévaler, à toute vitesse, le plus vite possible, plus rien n’existe en dehors de la piste, le vent dans le visage, l’adrénaline, vite, vite, plus vite. Personne sur les pistes en ce mois de Janvier. Aucun frein.
Arriver en bas de la piste, essouflée, le cœur battant à tout rompre.
Et se sentir tellement vivante.

Alors le télésiège, le plan des pistes, « elle était géniale! on se la refait ? »

Et puis rentrer, le chocolat chaud, la tartine de Nuttela. La douche bien chaude, et le soir, la traditionnelle fondue Savoyarde. De quoi avoir des graisses à brûler le lendemain !

Et le lendemain, rebolotte. Oh un rayon de soleil ! Pointer son nez dans sa direction en espérer attraper quelques couleurs. 16h ! vite vite, la télésiège va fermer ! Une dernière avant de rentrer !

Et puis déchausser une dernière fois, taper ses chaussures pour en faire tomber la neige, clac clac, les ouvrir. Retirer son pied en grimaçant.

C’est fini.

Vivement fin février qu’on remette ça !

Commentaires

  1. a gazouillé

    Pour ma part, j’ai fait une overdose de ski-surf-patinettes étant jeune et ayant des parents dans les Pyrénées et un père moniteur de ski dans sa jeunesse. Du coup, le ski, je m’en passe volontiers… Par contre le côté chocolat chaud – nutella – fondue – cheminée, rien que pour ça, j’adore y aller !

  2. a gazouillé

    Ton texte est très joli, c’est con mais ça m’a touchée :cry:
    Ça fait 15 ans que je n’ai pas vu la montagne en hiver, la dernière fois remonte à mes années collèges (la 3ème) alors j’ai un peu oublié ce que c’était. Je vais peut-être y aller cette année mais je n’ai pas encore décidé, et puis j’ai un peu peur de me blesser sur des skis : je ne fais plus de sport depuis des lustres !

    Tu repars déjà en février ? Mais t’es propriétaire d’un chalet or what ?

  3. a gazouillé

    ahhhh çà donne super envie d’y retourner ! sauf la vitesse, je ne suis pas une grande fana de vitesse, il me manque encore un peu d’expérience pour etre totalement à l’aise ! Joli texte en tous cas !

  4. T'es trop adorable a gazouillé

    Olala, j’ai tellement envie d’y retourner…
    j’ai ouvert la saison le 13 décembre, maintenant j’attends la fin des partiels pour y foncer…tous les we of course.
    C’est ça la classe quand on habite près des montagne!

Rétroliens

Gazouiller