Tête de linotte

Je crois vraiment que « tête de linotte » est  le surnom ou plutôt l’appelation qui me convient le mieux.

J’ai passé mon enfance à me faire surnomer « tête de linotte » par ma chère maman. Et vraiment, j’oublie tout, je perds tout, je sème toutes mes choses à droite, à gauche, en oubliant au fur et à mesure que je le fais.
Je passais bien sûr l’essentiel de mon temps à oublier mon sac de sport dans le bus, à emporter les mauvais cahiers en cours, à oublier ma trousse les jours de devoir sur table, à perdre mes gants, à oublier mon carnet de liaison, et à oublier de faire signer les mots du cahier de liaison, etc…

Débile la fille.

Ce week-end en a été un très bel exemple.
Contexte : nous passions le samedi chez mes parents et le dimanche chez mes beaux-parents. (qui habitent à moins d’1km les uns des autres) (heureusement, me direz-vous après avoir lu ce qui suit)

Le samedi : j’ai oublié chez moi le collier et le ceinture que j’avais faits pour une de mes sœurs.
Par conte j’ai pensé au cadeau d’une amie, mais quand je l’ai vue samedi soir, j’ai oublié de lui donner.
Et j’en ai profité pour récupérer mon démaquillant que j’avais oublié chez mes parents à Noël.
Bon le samedi ça va encore.

Le dimanche : en voulant sortir je me rend compte que j’ai oublié mes chaussures chez parents la veille et qu’il ne me reste que mes chaussures de soirées. (mais pas de mi-bas pour les porter bien-sûr)
Je les récupère en les troquant contre le mascara d’une autre de mes sœurs, que j’avais oublié de lui rendre la veille.
Quelques heures plus tard au moment de prendre le scooter pour rentrer à Paris, je me rends compte que j’ai aussi oublié mon anorak chez mes parents.
Puis 3 minutes après être partie, demi-tour, j’avais oublié mon iPhone chez mes beaux-parents.

Et puis en retrant chez moi j’ai réalisé que j’avais oublié mon gel douche aussi, chez mes beaux-parents.

Mon cerveau est une passoire.

Heureusement que j’applique au quotidien ma bonne vieille théorie des choses perdues. Sinon je ne donnerais pas cher de ma survie dans ce bas-monde !

Sinon pour votre culture l’oiseau en photo est une Linotte. Et pourquoi dit-on « avoir une tête de linotte » ? Tout simplement parce que la linotte a une minuscule boite crânienne, ce qui veut dire un cerveau minuscule, siège de pensées d’un niveau à peine supérieur à celles d’une huitre.

Voilà. je suis une huitre.

Commentaires

  1. a gazouillé

    Ouais, mais d’un côté tu dois être quelqu’un de très spontané… C’est chiant les gens trop parfaits qui oublient jamais rien, non ?
    Et puis comme ça t’as plein de choses à raconter le lundi ;-)

  2. a gazouillé

    je pense que je suis comme toi. j’ai toujours oublié toutes mes affaires, mon short de gym à l’école, mon cahier de maths (et pourtant, j’adore les maths, et je faisais toujours mes devoirs!), le cadeau d’une copine dont je vais à l’anniversaire.
    Et là, ça continue, j’oublie systématiquement tout. je dois donner un truc à une copine depuis 1 mois, je la vois tous les jours, on habite a 250m l’une d el’autre, mais pas moyen d’y penser!

  3. a gazouillé

    petite, j’avais la hantise d’oublier quoi que ce soit… mais je me suis soignée, et à plus de 35 ans, je commence à oublier de plus en plus de choses… :cry:

  4. a gazouillé

    Chez nous c’est Fifi la tête de Linotte. Hier soir, il était en pyjama. Je lui prépare ses habits du lendemain et constate avec surprise 5 minutes plus tard qu’il s’était habillé! Il avait oublié qu’on était le soir….

  5. a gazouillé

    Ca me rappelle quand j’etais gamine, je perdais toujours quelque chose par oubli (ballerines de gym, pinces pour les cheveux,manteau…) et j’oubliais toujours de prendre le bon livre pour faire les devoirs…

Rétroliens

Gazouiller