Gateaux à géométrie variable

Voilà la photo qui va décomplexer à vie toutes celles et tous ceux qui pensaient être de pitoyables cuisiniers.

Je pense que je n’ai jamais subi un tel échec de toute ma vie. ça remet réellement en cause ma vision du monde.

Comment MOI, la fille qui à la base SAIT cuisiner, comment MOI, la fille de ma mère la toquée (oui moi je suis la Perchée, mais ma môman c’est une Toquée. Chacun son truc.) oui comment ai-je pu rater à ce point un bête gâteau au yaourt ?

Vous pouvez constater qu’en plus d’être moches, difformes et répugnants, ces gâteaux n’étaient aussi pas du tout assez cuits.

Miam miam.

Bon, je ne suis pas restée sur un échec, j’ai retenté ma chance dans des moules un peu moins flasques, et le résultat était tout le même plus appétissant.

Notes pour plus tard :

- Quand les ingrédients tu n’as pas, la recette tu ne tentera pas.
- Quand les ingrédients tu n’as pas, par n’importe quoi tu ne remplaceras pas.
- Quand une pâte trop liquide tu as, cuire dans des caissettes en papier tu ne fera pas.

Commentaires

  1. a gazouillé

    Pleure pas! Hier, j’ai fait un quatre-quart qui montait très bien jusqu’à que j’y plante mon couteau. Non seulement il n’était pas cuit mais il s’est ratatiné. Je n’ai même pas osé le prendre en photo…

  2. a gazouillé

    Je trouve que ça fait du bien de se dire qu’on peut rater des trucs, que ça arrive à tout le monde et qu’on peut en rire (et en tirer des notes pour soi-même) :-)

  3. a gazouillé

    Ouf, ça me rassure de voir que je suis pas la seule !
    Aujroud’hui d’ailleurs, tellement fière de mon exploit cullinaire du week end que je l’ai mis en photo sur mon blog. Ca ne se verra surement pas 2 fois !

Gazouiller