Entre écharpes et psychologie de comptoir

L’univers et l’intégralité de l’espèce humaine en particulier, se divise en 2 catégories.

Ceux qui nouent leur écharpe comme ça :

Ce sont les gens que je qualifierais spontanément de NORMAUX.

Et ceux qui nouent leur écharpe comme ça :

Ce sont des gens que je qualifierais de BIZARROÏDES.

Comment ça, « c’est un peu sectaire de dire ça » ? Mais non, pas du tout.
C’est tout simplement le fruit d’une longue étude comportementale et anthropologique.

Faut vraiment être bizarroïde pour :
- plier son écharpe en 2
- la passer autour de son cou
- et faire coulisser le machin dans le bidule

ça fait un peu « go to the pendaison ». Gibier de potence. Pendu haut et court place de grêve !

Alors que l’enroulage que je qualifierais de classique, moelleux, humain en somme apporte tous les avantages d’une bonne répartition de la chaleur associée à un critère esthétique non négligeable.

Bon sinon y’a une troisième catégorie d’être vivant. Que cette fois-ci on peu qualifier de « t’as que ça à faire? » Et qu’on retrouve assez peu fréquemment sous cette forme humanoïde :

Je vais faire comme les bizzaroïdes : je vais aller me pendre dans mon écharpe.

Commentaires

  1. a gazouillé

    LOL moi je suis un peu les deux. Bizarroïde quand l’écharpe (plutôt le foulard) sert à « décorer ». Normale quand l’écharpe sert à avoir bien chauuuuuuuud ^^
    Mais étant donné comme je suis frileuse, je suis rarement bizarroïde en fait.

  2. a gazouillé

    Oui mais ça dépend de la taille de l’écharpe.

    Explicachieune : si une écharpe est trop courte, tu ne peux pas faire plusieurs tours autour de ton cou donc tu l’attaches comme tu peux. Est-ce qu’il vaut mieux être bizzaroïdes ou se peler les miches !!? :happydance:

  3. a gazouillé

    Ah ben, je suis une bizzaroïde alors. Mais c’est une question de facilité: une écharpe portée comme ça est plus facile à ranger sous ou sur le manteau, à resserrer ou desserrer.

  4. a gazouillé

    :biggrin: Je suis itou dans la classification universelle
    des bizzaroïdes : tellement plus pratique de nouer
    l’écharpe comme ça;C’est vrai que je me rend compte en voyant la photo que ça fait très pendaison et tristounet! Bon, je crois que je vais prendre des cours pour disposer l ‘echarpe façon normale!

    • a gazouillé

      Le Cointreau-politain évidement ! (d’ailleurs le vilain vigile de la sortie voulait me piquer mon shaker sous prétexte qu’il n’était pas vide ! tsss, jlui ai juré sur la vie mon chien qu’il n’était rempli que de jus d’orange et que donc je ne tombait pas sous le coup de la prohibition de consommation d’alcool sur les lieux public- Il m’a laissé partir avec – ouf que)(du coup, si j’avais un chien, il serai mort, là)

  5. a gazouillé

    Moi je suis bizarroïde, mais je l’assume! Avant je l’enroulais mais vu qu’elle était pas très longue, ben ça tombait, et mon ex en avait marre que je la remette toutes les deux minutes. Et puis sur un homme ça va beaucoup mieux la deuxième manière, ça fait pas tapette au moins!

  6. a gazouillé

    Ben ça dépend de ce que tu mets autour de ton cou en fait et de l’effet recherché !

    Une grosse écharpe, une étole, un keffieh, un châle replié and Co c’est quand même mieux la version « normale » et ça donne plus chaud.

    Par contre, la version « bizarroïde » c’est très pratique d’un point de vue stylistique et pour les manteaux à grand col V (genre pardessus quoi) pour avoir chaud. Mais cela ne fonctionne qu’avec les écharpes ou étoles (les pashminas c’est bien aussi).

    Donc, selon le manteau, l’accessoire et ce qui est recherché, les deux options sont valables à mon sens :razz:

  7. a gazouillé

    t’es barrée, je voudrais te demander de m’épouser, parce que notre humour à chacune ferait des ravages.
    bref.
    moi je mets mes écharpes de n’importe quelle manière, je suis toujours avec une écharpe, même quand je suis en culotte.

  8. a gazouillé

    j’ai jamais compris la deuxième option, c’était celkle qu’adoptait tous les profs au lycée… du coup, je fais évidemment partie de la première catégorie de gens normaux, qui a le mérite de tenir aussi le nez au chaud…

  9. a gazouillé

    De toute évidence je suis bizzaroîde! L’enroulage d’écharpe classique a le gros désavantage de se vautrer la g… euh, pardon, de se défaire toutes les 3mn!!!!
    A moins qu’il n’y ait une technique secrète…!!!

  10. a gazouillé

    je viens de découvrir ce blog, et de sourire!
    parce que je suis une pétasse bizaroiïde, mais j’ai une bonne raison:
    si j’enroule mon écharpe comme sur la première photo, et bien la dite écharpe me sert aussi de mouchoirs, par temps de grands froids lorsque notre nez coule immanquablement!!

    that’sit, et à bientôt!

  11. a gazouillé

    J’ai toujours trouvé la façon bizarroïde de nouer son écharpe bien plus efficace, mais peu féminine. Et je me rends compte que je suis bien bizarroïde parce que pour moi la question de l’enroulage d’écharpe est quasi existentielle… j’ai pas encore trouvé la bonne et ça me perturbe !

  12. boudine a gazouillé

    Ce que je trouve « Bizaroïde » moi c’est les gens qui mettent des écharpe alors qu’ils sont chez eux et en T-Shirt :biggrin:

  13. Lola a gazouillé

    :nodd: Et bien moi je suis NORMALE et BIZZARRE vu que je porte mon écharpe style « pendaison » MAIS que je roule le reste de l’écharpe ( vous me suivez) autour du cou. Hahaha n’est-ce pas fantastique!

Gazouiller