Insultez vos voisins en toute discrétion

En voilà un idée qu’elle est bonne.

Le printemps, c’est bien. On est d’accord. Mais quand on vit dans un appartement donnant sur cour, le retour des beaux jours est aussi le retour des fenêtres ouvertes, et donc de l’intrusion des nuisances sonores de nos voisins dans notre quotidien. (j’en ai déjà parlé un peu)

Et la pire des nuisances sonores, celle qui te tape sur le système du matin au soir, celle que tu crois que jamais elle s’arrêtera : c’est la nuisance sonore du bébé brailleur hurleur à toute heure.

Je n’ai pas suffisamment d’empathie pour me dire « pauvres parents » j’ai juste suffisamment de retenue pour ne pas aller les frapper sur le champ. Parce que mesdames et messieurs qui avez des enfants, quand votre progéniture braille, ayez suffisamment de respect pour vos voisins – s’il vous plait- pour fermer vos fenêtres !
J’ai beau fermer les miennes, cher voisin, si les tiennes sont ouvertes, j’entends ton mouflet faire ses dents.

Bref, il est toujours délicat d’aller se mettre ses voisins à dos en toquant à leur porte « siouplé vot’momyféchier » ça passe moyen.

Alors donc, j’ai trouvé THE solution, pour diffuser mon message dans l’immeuble, et ce, en tout discrétion :

J’ai renommé mon wifi   « faites-taire-vos-momes »

Ahah. Quand j’ai twitté ça ce week-end, j’ai été moultement applaudie et retwittée, alors devant cet engouement, je me suis dit que cette technique allait vous plaire, et que vous pourriez de façon très simple l’appliquer dans votre propre immeuble.

C’est la technique idéale, personne ne sait d’où vient ce wifi insultant, et tout le monde le voit quand même (enfin, j’espère). Ce n’est pas trop intrusif, ça ne perturbe pas les relations de bon voisinage. C’est parfait.

J’ai hésité à mettre « fermez-vos-fenetres-quand-vos-momes-braillent-ou-quand-vous-en-fabriquez » mais c’était un peu long.

Voilà. Si vous avez besoin d’autres conseil en insulte, n’hésitez pas.

Commentaires

  1. a gazouillé

    ouais mais moi c les vieux qui m’font chier dans mon immeuble, et chui pas sure qu’ils comprennent le wifi.
    (j’vais demander au nabaztag de piailler toute la journée qd chui pas là pour me venger de mes nuits)

  2. a gazouillé

    :biglol:

    Excellent !
    Dommage pour moi, m’étonnerait que mes voisins ‘enfin les concernés) sachent ce que c’est internet.
    Et des mômes… ils en ont 5…
    De 3 à 8 ans à vue de nez.
    Je te laisse imaginer…

  3. a gazouillé

    Super idée! Je devrais en faire autant avec « coupe-ta-musique-de-merde »! Mais même avec les flics il a toujours pas compris… alors le message wifi, je doute que cela lui fasse plus d ‘effet!

  4. a gazouillé

    Bonne idée pour les nouveaux habitants mais pour les autres je ne suis pas convaincue : tu ne vas pas tous les jours consulter la liste des réseaux wifi de ton immeuble, si?

  5. a gazouillé

    j’adore. Moi je vais le nommer « faites moins de bruits la nuit pendant vos calins !! les murs sont fins ! »

    eh oui j’entends tout de ma voisine ! Je la connais par coeur. Malheureusement pour elle cela ne dure jamais trop longtemps ! loool

  6. a gazouillé

    :loveU: Rohhh … le seul soucis c’est que le voisin du dessus est un biiiip fini (et accessoirement le concierge de mon immeuble). Je doute qu’il sache se servir du wifi.

    Par contre laisser sa gamine crier « maman » pendant une heure (aussi bien le dimanche à 7h qu’en semaine à 19h … quand elle a décidé qu’elle voulait sa mère, elle peut crier sans s’arrêter … sauf que la dite mère bosse tard le soir et dort le dimanche matin), ça il sait faire.

    Sauf que tout le monde trouve normal d’aller se plaindre de quelqu’un qui écoute sa musique trop fort. Mais tu n’as aucun droit de te plaindre d’un enfant qui crie (qu’il fasse ses dents ou qu’il ait juste envie de faire suer ses parents).

  7. a gazouillé

    Héhé, je n’ai plus de bébé mais parfois, c’est la musique qu’on met un peu forte!!! Oui ça donne du coeur à l’ouvrage pour passer l’aspirateur!!!

    Parfois, ça braille un peu, au-dessous de chez moi, mais je n’y prête pas d’attention…

    Quand j’habitais encore à Lyon, j’avais un voisin très consommateur de nouvelles conquêtes féminines, on en a profité tous les jours d’été!!!!

  8. a gazouillé

    Les seuls voisins chiants qu’on a eu, on les a vite fait partir avec un bébé hurleur en pleine nuit :nodd:
    Alors je suis désolée si ça embête certain, mais les bébés sont parfois dur à faire taire, les enfants aussi d’ailleurs, quand ils souffrent ou ne vont pas bien. Mais ça embête aussi les parents de se sentir impuissant.

    Une de mes voisines a accepté que son fils dorme toutes les nuits dans son lit, juste pour qu’il ne fasse pas de colère et ne réveille pas tous les voisins… Alors que si elle l’avait laissé hurler 2 – 3 nuits, il aurait dormi dans son lit.

    Bref, je ne vais pas polémiquer :-P

    Un couple en pleine procréation bruyante me gêne beaucoup plus qu’un bébé :nodd:

    De toute façon mes voisins sont quasi exemplaires :razz: A part de la musique le dimanche matin qui fait vibrer mes murs mais ça me fait rire de revisiter les années 80 chaque week-end :razz:

    Puis je ne sais pas envoyer de message sur le wifi …

  9. a gazouillé

    Mais quelle idée géniale !
    Ce sera valable pour mes voisins qui laissent trainer leurs sacs poubelles sur le balcon commun; je renommerai le wifi « les sacs poubelles ne vont pas aller jusqu’au container par l’opération du saint esprit »^^

  10. Nath-nath a gazouillé

    :loveU:
    J’adôôôre !!!
    Merci d’avoir exactement décrit ce qu’est ma vie avec mes crétins de voisins du dessous. D’ailleurs je les ai surnommés « The Crétins Family ». Mais pas besoin d’avoir les fenêtres ouvertes pour entendre leurs 3 gamins faire leur crise de nerfs, jeter leurs jouets par terre (et pourtant j’occupe l’appartement du dessus), hurler dès 6h00 du matin même les week-ends.

    Attention, j’aime les enfants. Mais ces gens-là sont mous, incapables de se faire obéir : je les entends hurler après leurs gamins qui du coups crient encore plus fort ! Sans oublier leur sans-gêne notoire dans le parking de l’immeuble…

    Je vais de ce pas changer le nom de ma connexion Wifi en « Faites-taire-les-gamins-AU****-au-4eme-et-stériliser-la-mère ».
    :biggrin:

  11. n00w a gazouillé

    Perso j’ai coupé WiFi à cause de voisins qui téléchargent comme des nazes. Pas envie de me taper des courriers Hadopi et me faire couper Internet à cause de pirates du dimanche.
    :nodd:

    Maintenant j’aimerais bien quand même faire passer des messages en toute discrétion à mes parasites du dessus pas pour des mômes (qui ne me gênent pas) ou de la musique (quand ça arrive je mets la mienne aussi fort). Pas non plus pour des ébats amoureux, ça ne dure jamais bien longtemps et il faut laisser vivre.

    Non, pour pire que tout ça, bien pire.

    Ce que je me tape ce sont des engueulades conjugales à coup de portes claquées, de murs défoncés et de hurlements de cinglés tout ça à 4h du matin quand ces crétins de drogués bourrés rentrent de leurs virées nocturnes. Et parfois ça dure des heures …

    Comme il n’est pas possible de savoir si ce sont des violences conjugales ou seulement des manifestations d’hystérie, j’hésite à leur envoyer les flics. Ensuite comme ils ont l’air violents tous les deux je voudrais éviter qu’ils ne viennent défoncer ma porte par mesure de représaille. Ca a failli arriver une fois avec le type qui s’est mis à donner des coups de pieds dedans juste apparemment parce qu’il s’était trompé d’étage et qu’il croyait que sa copine ne voulait pas lui ouvrir.
    :cry:

    A un moment donné aussi ces espèces de malades ne supportaient pas que je tape au clavier passé une certaine heure, ouvraient la fenêtre et se mettaient à brailler des insultes en réveillant toute la rue comme des gorets.

    Là c’est reparti pour une série d’engueulades chez les sauvages. Au secours ! De l’aide svp !

Gazouiller