Printanièrement vôtre

Voila. Aujourd’hui au lieu de poser mes pieds sur la moquette du bureau, j’ai envie de les poser dans l’herbe.

***

Étendre mes jambes dans l’herbe, m’appuyer un peu en arrière, sur mes avants-bras, et incliner mon visage en direction du soleil.

Rester immobile, quelques minutes, et sentir le soleil sur ma peau et dans mes cheveux.
Se sentir vivante.

Puis commencer à sentir quelques fourmis dans ses bras alors se pencher sur son sac à main, en extraire un magazine de fille et se plonger nonchalamment dedans.

Et laisser l’après-midi filer. Ne pense à rien, rêvasser, profiter.

Puis se lever, les jambes légèrement engourdies par l’immobilité, s’étirer, faire quelques pas, rester quelques minutes de plus dans cet état de sereine béatitude.

***

Puis ouvrir les yeux, s’eveiller, oups ! je viens de rêver devant mon PC, une telle journée n’est pas prête d’arriver.

***

(Il va sans dire que je profite de ce billet – et d’un photoshopage un peu foireux -  pour crâner avec mes nouvelles chaussures.)

On me souffle à l’oreillette que mes pieds sont bizarres. En vrai ils sont CROISéS. Oui madame, quand je suis assise je croise les jambes comme une DAME moi.

Commentaires

  1. Carine a gazouillé

    Ah j’pensais pas que c’était la collection J&J de chez ANDRE! j’en ai acheté récemment de la même collection : c’est vraiment les plus choutes !

Gazouiller