Il y a des moments de solitude …

… qui sont pires que d’autres.

Oui parce que bon, des moments de solitude, tout le monde en a. Le moment ou tu préfèrerais t’enterrer sous terre (pléonasme) et ne plus jamais en sortir.
Le moment ou tu te dis in petto que jamais plus, jamais plus, tu ne regarderas quelqu’un en te disant « oh il a l’air boulet lui » ou bien « mais elle est pas un peu bizarre cette fille ? »
Parce que toi, là, devant l’univers tout entier, tu viens d’être à la fois boulet et bizarre.

Je pensais avoir deja vécu mon plus grand moment de solitude, souvenez-vous. Alors effectivement celui-là était le plus long. Mais hier soir, je crois que j’ai eu le plus terrible.

J’étais dans le métro, paisiblement en train d’écouter de la musique de merde dans trop beau casque audio, (c’est la fête du lien) (c’est bien, ça vous fait de la lecture) (et ça me fait de la page vue) quand soudain me me dis mais pourquoi oui pourquoi les gens de ce wagon me regardent-ils bizarrement pourquoi oui pourquoi aurais-je un bouton sur le nez ou ma jupe à l’envers ou bien sont-ils estomaqués par ma sublime splendeur ô modestie des modesties.

Gros questionnement.
Remise en question.
Frôlage de nervousse brékedonne.

Quand tout à coup, le tilt tant attendu se fit dans mon esprit. Pourquoi oui pourquoi mes lèvres bougent-elles alors qu’aucun son ne sort de ma bouche ?

Mon Dieu oui, ça y est, je sais, depuis 5 minutes j’articule dans le vide les paroles de la chanson que j’écoute.

Oui, c’est bien ça, j’ai l’air d’une vieille clodo toute folle qui se fait question-réponse dans le métro.

Vite-vite, rendez-moi Laura Pausinni, que je puisse écouter « la SOLIIITUDINEE » c’est le moment ou jamais.

***

Et aussi avant-hier j’ai cherché pendant un petit bout de temps dans une rue le n° 154 entre le n°153 et le n°155… Avant de regarder sur le trottoir d’en face, de voir un n° 152 et que mon neurone se branche…

Commentaires

  1. a gazouillé

    Lorsque je promène le chien, j’ai souvent mon iTouch avec moi et je bouge les lèvres (je chante sans le son) et m’en fous si les gens me prennent pour une cinglée. S’ils prennent pas la peine de voir que j’ai des écouteurs et de déduire que j’écoute de la musique, je n’y peux rien…

    Quant aux numéros de maison, là, tu fais fort. J’espère que c’était en fin de journée pour expliquer ce mal lol

  2. a gazouillé

    C’est fini, j’arrête de te lire !

    Je ne peux plus pouffer de rire comme ça en plein milieu d’un open space silencieux !

    En tous les cas j’adore … avec tes mots je me sentais dans le métro avec toi (mais à la place des passagers te regardant bizarrement)

  3. a gazouillé

    Ouh la je viens de lire l’autre article et je trouve que c’est bien pire que ta chansonnette dans le métro ! (je commente ici, la flemme de retourner sur l’autre…) En tous cas, je compatis pour ton grand moment de solitude, ces situations sont affreusement pénibles: moi ça m’arrive en moyenne une fois par mois lorsque nous allons visiter ma belle-famille où je fais tapisserie tout le we et quand ils se rappellent que j’existe, ils me demandent des nouvelles de nos chats.

    Faut croire qu’ils pensent que je n’ai que ce sujet de conversation dans la tête ! Bref, après moult moments à avoir envie de crier et pleurer de tout mon corps, j’ai décidé de rentrer dans leur jeu: eh oui les amis, votre fils/frère/cousin s’est marié avec une superficielle gaga de ses chats et en plus sous sa grosse couche de superficialité: elle assume !

    Allez, bonne journée et puis franchement, ce genre de gaffes ça m’arrive tout le temps donc tu n’es pas la seule !

  4. a gazouillé

    moi aussi je fais du play back, dans le bus, tous les jours même, j’ai passé le stade où ça m’importait qu’on me prenne pas pour une cinglée. On a qu’une vie, autant la vivre pour soi, non ?
    et même, quand je rentre chez moi le soir et que ma rue est déserte, parfois, je danse (enfin, je gigotte en marchant quoi) !

  5. a gazouillé

    Y’a des jours comme ça où la connexion entre les neurones n’est pas aussi rapide qu’on le souhaiterait ! Mais on est toutes passées plus ou moins par là, donc c’est bien dans un sens, c’est rassurant ! :razz:

  6. a gazouillé

    Je chante dans ma voiture, je dois avoir l’air aussi bizarre !
    Mais je pense que le pire, ça aurait été de chanter pour de vrai avec le casque ! :biglol:

  7. a gazouillé

    ça m’arrive tout le temps ce genre de situation, je fais même plus attention
    (et c’est comme ça que je me suis rendue compte un jour que… je chantonnais … d’où les regards obliques de mes congénères du métro)

  8. a gazouillé

    Ah oui j’imagine la solitude .. =/
    Je chante souvent dans ma voiture et avec l’arrivée des beaux jours je me rends pas compte qu’au feu rouge avec ma vitre ouverte on m’entend, c’est juste l’autre fois quand le vieux m’a maté bizarrement .. hmm ok je me tais monsieur =)

  9. a gazouillé

    Dans le genre grand moment de solitude, j’en connais une (je ne citerai pas de nom) qui a oublié de rentrer la tête dans la voiture avant de fermer la portière…
    Là en plus d’avoir l’air boulet, elle a eu l’air d’avoir mal…

Gazouiller