Samarcande la majestueuse… Récits d’Ouzbékistan #3

CIMG2959

Suite à ces 3 jours passés à Khiva, suivis de 5 jours passés à Boukhara, les yeux pleins de beaux monuments, nous avons choisi de faire une pause-visites et de profiter du trajet Boukhara/Samarcande, pour faire un crochet d’une nuit dans un camp de yourtes.

DSC05157
Camp de yourtes à touristes, soyons clair, mais néanmoins trés agréable, et cette coupure reposante au milieu du désert était la bienvenue.  Nous avons trouvé à Boukhara un adorable chauffeur ne parlant un mot ni de français ni d’anglais, mais disposé à nous emmener de Boukhara au camps de yourtes, du camps de yourtes au lac Aydarkoul, et du lac, à Samarcande.

Arrivés en milieu d’après-midi au camp de yourtes, en plein désert sous une chaleur étouffante, nous nous sommes installés dans notre yourte, puis avons pris le temps de faire un petit tour dans le désert (tour rapidement écourté par le fait que nous n’avions pas pris d’eau -> Grande intelligence), puis un peu de chameau (rapidement écourté par le fait que le chamelier a cassé ses chaussures et que le sable du désert, ça brule -> Grande intelligence).

CIMG2717
CIMG2716

CIMG2766

Un diner bien arrosé de vodka, un feu de camp avec un Kirghize qui chante et nous qui dansons, une nuit dans la yourte trop choute mais qui pue le mouton crevé, un matin, un trajet jusqu’au lac, une baignade tellement bueno dans le lac Aydar[tro]koul, et hop, en route pour Samarcande.

Au sujet de Samarcande, je dois vous raconter une petite anecdote amusante. Quelques temps avant notre départ pour l’Ouzbékistan, nous avions trouvé sur le forum du Routard l’adresse email d’un étudiant Ouzbek en 2ième année de français à Samarcande, qui souhaitait rencontrer des touristes français pour pratiquer. Après quelques échanges de mails, nous avions convenu que je l’appellerais à notre arrivé à Samarcande.

Le jour de notre arrivée, je ne l’avais pas encore appelé, nous sortons nous promener en dans les rues de la ville et alors que nous arpentons la rue principale, une jeune homme nous aborde « Bonjour j’entend que vous êtes français, j’apprend le français, pourrions-nous discuter un peu? » nous, on est trop sympa alors on dit oui et on parle. Au bout de quelques minutes de discussion il nous dit qu’il a dernièrement échangé des « lettres par internet » avec deux couples de français qui allaient à Samarcande… et justement nous sommes deux couples de français. Comment s’appelle-t-il ? Sherali - Sherali ! C’est justement le nom de la personne que nous avons contacté. Hé voila, c’était bien lui.
Ainsi donc nul besoin de prendre son téléphone pour voyager, la providence nous mène elle-même aux bonnes personnes !
Nous avons donc passé 2 jours avec le sympathique Sherali, 20ans,  qui en plus de nous faire visiter les plus beaux monuments de Samarcande nous a initié aux habitudes, coutumes et croyances du pays. (à savoir donc, que le gras fortifie les os)

Samarcande, c’est avant tout le Régistan, majestueux ensemble de 3 grandes medersas. Et aussi; la grande mosquée bibi Khanum (la Bibi Khanum en question était l’épouse d’un khan très capricieux qui l’a jetée du haut du minaret parce qu’en son absence elle a laissé l’architecte lui faire un baiser sur la joue à travers un coussin, mais quand même elle a eu une grosse marque – un suçon ouais – et paf, son mari l’a grillée. Dommage ). Une jolie petite mosquée aux coupoles roses (ça change de l’eternel bleu), un sanctuaire ou gît un cousin de Mahomet. Et tout plein de belles choses du même acabit.

CIMG2913

DSC05180

CIMG3211
Nous avons aussi profité de ces 4 jours à Samarcande pour contacter une agence qui nous a organisé le merveilleux treck de 3 jours en montagne qui a clôt notre voyage, et dont je vous parlerais dans un prochain billet.

Commentaires

  1. a gazouillé

    Ca alors !
    Je débarque chez toi au hasard des pérégrinations web, et Wouah, plein les yeux, plein la tête de souvenirs, en voyant tes images d’Ouzbekistan… un pays où je suis allée il y a… piouff 12 ou 13 ans, je ne sais plus (ma sœur habitait le Kirghizistan) et qui m’avait tellement plu !

    L’incroyable Registan, cette majesté qu’on n’arrive pas à capter sur les photos, non ? Et Boukhara, cette impression de bout du monde que je n’ai jamais retrouvé…

    PS. Et en plus, je vois que tu es invitée le 16 midi chez Danette. Me too, mais je ne sais pas encore si je pourrais y aller… Si oui, on se verra peut-être !

  2. a gazouillé

    Génial le plan yourte! J’ai toujours voulu tester!
    Par contre, grand bien vous a pris de ne pas insister avec le chameau ; je certifie que quand on est pas habitué, ça tue les fesses et on ne peut plus s’assoir pendant 10 jours.

Rétroliens

Gazouiller