Mais c’est un livre !

Punaise.
Je crois qu’il y a un moment où je suis OBLIGEE de faire quelque chose contre l’inculture des gens.

Gens, écoutez-moi, je ne vais pas le répeter 30 fois : La petite maison dans la prairie, c’est un LIVRE, bordel.

Nan mais c’est fou, quand-même, le nombre de personnes qui ignorent cela, et qui sont persuadées que la famille Ingalls n’est que la niaise et moralisatrice famille d’une série américaine périmée !

ça me met en rogne ! oui ça me met en rogne parce que cette série a complètement transformé la vraie histoire de cette vraie famille.
ça me met en rogne parce que tout le monde devrait savoir que les Ingalls, n’ont pas à être la risée de tous, mais plutôt notre modèle.

Je me souviens du jour ou ma mère m’a acheté le premier tome, je m’en souviens parfaitement, avec mes frêres et soeurs nous étions en train de regarder pour la 50ieme fois au moins, une cassette de « Sébastien parmi les hommes ».
Je devais être en CM1, et je l’ai dévoré ce livre, tout comme j’ai dévoré les 8 autres tomes de cette fascinante autobiographie.

Comme j’ai aimé découvrir la vie, rude et ingrate des pionniers américains ! Comme je me suis identifiée à cette petite Laura, agée de 5 ans lorsqu’avec sa famille, elle monte dans un chariot baché, et quitte les grandes forêts du Winsconsin en direction de l’Ouest !

Et quel modèle pour nous tous que cette famille, partant à l’aventure, toujours confiante dans l’avenir, ne baissant jamais les bras malgré les longs hiver les laissant presque morts de faim, les incendies, les indiens.
Non, les Ingalls ne se sont pas installés un jour dans une maison en planches de bois et pouf, la vie fut belle !
Non, la petite Laura, et sa soeur Marie qui devient ensuite aveugle, vécurent un an en territoire Indien, puis durent partir, puis s’installèrent encore un ou deux ans, au bord du ruisseau Plum, puis, suite à un nuage de sauterelle, ruinées, du repartir, toujours plus à l’Ouest. Tantot sur les traces du chemin de fer, pour que Charles, le père ait un emploi, tantot vers de vertes prairies, dans l’espoir d’y trouver une terre fertile.

Non Charles Ingalls n’est pas un crétin moralisateur. Charles Ingalls est un de ces hommes forts et courageux dont chacun devrait s’inspirer.
Ces gens forcent le respect.

Je serai toujours reconnaissante à Laura Ingalls Wilder, d’avoir un jour décidé de prendre la plume, et de raconter sa vie, riche et passionnante, de raconter le quotidien de ces pionniers, qui a bercé ma jeunesse.

Je n’ai découvert la série télévisée que bien après, et même si comme bien des petites filles, j’ai adoré, j’ai toujours regretté qu’ils nomment cette famille « Ingalls », dénaturant ainsi la vraie histoire, d’une vraie famille.

Tenez, regardez la vraie tête de Laura Ingalls :

Je ne vous raconte pas simplement cela pour le plaisir de taper une crise existentielle sur un sujet dont tout le monde se fiche, je vous raconte ça parce que j’ai vu que ressortait une édition style « vintage » de cette belle autobiographie. C’est l’occasion rêvée pour l’offrir à Noël !
Que tout ceux qui ont des filles de 7 à 12, jettent Dora et les Barbies à la poubelle et foncent !

Bon week end !

Commentaires

  1. a gazouillé

    Moi aussi j’ai adoré les livres que j’ai lu au même age environ. Quand je le dis on trouve ça risible… Mais je vois vraiment pas pourquoi car c’est vraiment très bien comme saga.

  2. a gazouillé

    Alors là je suis 100 % d’accord avec toi. J’ai lu la totalité des tomes étant gosse, et c’est extrèmement instructif et pas niais du tout !
    Et moi, j’ADORE la petite maison dans la prairie :loveU:

  3. a gazouillé

    Ah oui, c’est sûr qu’il faut pas oublier que cette famille, comme d’autres pionniers, avait cette furieuse envie de liberté et de propriété qui ont fait des Etats-Unis un pays tel qu’on le connait aujourd’hui.
    En plus, j’avais beaucoup aimé lire ces bouquins, notamment parce que la famille Ingalls était passée par le Minnesota, où j’ai moi-même vécu… :)
    Jolie cette version vintage…

  4. a gazouillé

    Oh! Je trouve enfin quelqu’un qui les a lus, tous les tomes! Moi aussi quand j’étais petite je les ai dévorés! Mais j’aime aussi la série bien qu’elle soit vraiment complètement différente des livres!

  5. Marie a gazouillé

    Je les ai lus plusieurs fois a la bibliothèque de voisins…
    Mais en même temps et en plus de la série… Moi j’m bien la série dans l’ensemble, Laura et ses tresses, Nelly ollson, almanzo et tout et tout… :loveU:

  6. a gazouillé

    J’aurais aimé découvrir son histoire à travers ses écrits.
    Je savais que la série était tiré d’une histoire vraie; d’un livre (et je crois bien qu’on le découvre à la fin de la série)
    Je n’ai pas encore de petites filles en age de lire dans mon entourage mais comptes sur moi pr y penser qd elles auront grandi :)

  7. a gazouillé

    Mais alors là merci, et même 1000 mercis pour ce post ! j’ai pensé à peu près la même chose qd j’ai découvert cette nouvelle édition ! et ça me fait plaisir de te voir/lire réhabiliter la vraie Laura Ingalls ! Bravo !
    Lectrice avant tout aussi,j’ai emprunté successivement les 8 tomes à la bibli de mon quartier, dans une vieille édition assez canon aussi ! et je crois même les avoir empruntés plusieurs fois tellement j’aimais !! D’ailleurs la série m’a tjrs déçue car je n’y retrouvais rien des livres !

  8. a gazouillé

    Moi aussi quand j’ai vu la nouvelle édition j’ai eu envie de me l’acheter, j’avais dévoré la collection moi aussi et je suis sûre que même maintenant l’histoire (vraie celle là) des Ingalls me fascinerait encore ! Et je suis bien d’accord avec ton coup de gueule, non mais !!! :-) Mélody

  9. a gazouillé

    idem pour moi, j’avais aussi les livres quand j’etais petite. Et je m’amusais avec ma meilleure amie à refaire des passages du livre… On etait fan toutes les deux et se battait pour etre laura! :biglol:

  10. a gazouillé

    Merci mais alors là merci de rétablir cette vérité :nodd: J’ai lu un tome (quand Laura jeune fille passe son examen pou devenir institutrice et j’ai toujours rêvé d’acheter les autres…) Ma Misspaillettes devrait aimer (et le ton est totalement différent de la série).Et la couverture est très jolie !

  11. a gazouillé

    Je me retrouve tout à fait dans ton témoignage : j’avais huit ans, en gros, et j’ai avalé sans m’arrêter tous les tomes de la bibliothèque avant de harceler ma mère pour qu’elle me les rachète en Pocket :) D’ailleurs, je n’ai même jamais vu la série ! Merci pour le souvenir !

  12. Morgane a gazouillé

    Je les ai lus aussi il y une dizaine d’années, voir même un peu plus, puisque c’était en CP, et ils sont toujours dans ma bibliothèques, presque usés à force d’en avoir tourné les pages, mais jetés pour rien au monde.
    Ça fait plaisir de voir que d’autres les ont lus et ont apprécié, surtout après le gâchis qu’en fait cette série… Et puis mine de rien c’est très instructif comme saga, la vie des pionniers à l’époque de Laura n’étant que peu connue. Je me souviens avoir été choquée à cet âge là par le fait qu’Almanzo appelle ses parents « père et « mère » =).

Rétroliens

Gazouiller