Bâtisseurs d’hier et d’aujourd’hui

Il y a quelques jours j’ai terminé « Les Piliers de la Terre » de Ken Follet. En réalité je l’avais déjà lu quand j’étais au lycée, mais j’avais oublié presque toute l’histoire ! (Captain poisson rouge au rapport !)

Je ne vais pas présenter ou commenter cet ouvrage, j’imagine que la moitié de mes lecteurs l’ont déjà lu. Mais je voudrais parler de quelque chose qui m’a particulièrement marqué.

Il s’agit du rapport au temps, que les gens de cette époque avaient. Quelle différence avec nous ! A cette époque, les gens commençaient des construction en se disant qu’elles ne seraient pas terminées avant des dizaines d’années. Certains mourraient avant d’avoir vu terminée l’oeuvre de toute leur vie. Quelle différence avec nous qui sommes dans un étant d’esprit du tout, tout de suite, maintenant, et le plus vite possible !

Et quel résultat ! combien de bâtiments construits ces dernières années seront encore là, dans un millénaire ? Aucun j’imagine ! ça me fait toujours sourire lorsque j’entend ou je lis des expressions comme « l’obscuratisme du Moyen-Age » ahah, on se demande qui est obscur dans cette affaire ! Ces bâtisseurs de cathédrale ? obscurs ? Je ne crois pas.

Nous par contre, avec nos immondes bâtiments en béton, que l’on construit ou détruit, selon le besoin, selon la mode… quelle tristesse.

C’est pourquoi je respecte tout particulièrement cette initiative : des moines qui construisent « à l’ancienne » un monastère roman, prés de Bézier.


Clipdub de bâtisseur de monastère par batisseurdemonastere

Je crois, que l’on soit croyant ou pas, que cela donne à réfléchir sur le sens des constructions d’aujourd’hui, et sur leur caractère éphémère fort dommage.

(oui je sais, je dis ça du haut du 17° étage de mon immeuble des années 80)

Allez viendez, on construit des immeubles en pierre ! Ralala, mais pourquoi a-t-on arrêté de construire du Haussmanien ? POURQUOI ? (oui je sais : l’argent) (bordel)

(Et oui, je vous ai collé une photo de la cathédrale de Chartres, parce que c’est la plussse belle)

Commentaires

  1. a gazouillé

    je prêche aussi pour ma paroisse, pour dire que Chartres est la plus jolie, et que la région Centre c’est magnifique…même si je ne disais pas ca quand j’avais des lunettes rondes et des bagues aux dents ;()

  2. a gazouillé

    Moi de toutes façon je suis fan de l’ancien même si moi aussi j’habite un appart dans un immeuble (très moche) des années 80!
    Le hausmanien je trouve ça le top du top! Mais mon chéri ne trouve pas ça assez fonctionnel! C’est clair que ma super cuisine ça n’aurait pas été possible vu comment sont fait les appart ancien (ou alors au prix de travaux hors de prix).
    Bref souvent je voit des gens critiquer et dire que Paris et une ville musée et que ça serai bien des tours comme à NY!! Et là j’ai juste envie d’hurler! Les immeubles anciens notre cathédrale, les hôtels particuliers… Paris ne sera jamais NY car chaque ville a son histoire et son âme!
    Je conseille aux gens mécontents d’aller dans certains coins de certains quartiers ou il n’y a que de très grands immeubles très laids et ils verront si ils ont envie que tout Paris ressemble à ça! On dirait de vilaines cités.
    Bises

  3. a gazouillé

    De ma maison made in 2002, j’aime bcp ton analyse des Piliers de la Terre, que j’ai lu, et adoré. A chaque fois que je lis un livre des temps anciens, Moyen-Âge ou pas, je me fais la mm réflexion. Les bâtiments étaient faits pour durer, car les hommes savaient qu’eux étaient « éphémères » et voulaient laisser leur trace dans l’histoire. J’ai tanné mon homme jusqu’à ce qu’il cède pour faire le détour par Chartres, à chaque fois qu’on revenait de Paris. Visiter des lieux magnifiques, penser aux hommes qui y ont travaillé et ont été capables de tant d’exploits techniques à l’époque, ça prend aux tripes et je trouve ça très émouvant. La video est top ! Il existe un chantier du mm genre en Bourgogne je crois, pour la construction d’un château fort. J’arrête là, la pierre je pourrais en parler très longtemps !

  4. Marine a gazouillé

    Juste parce que j’habite à chartres (et qu’e les parisiens m’appellent a cause e cela : la paysanne) … j’aime ton article !!!

  5. a gazouillé

    Coucou!

    Je suis une grande fan des « pilliers de la terre », j’ai adoré ce livre et sa suite que je te recommande grandement « un monde sans fin »!!

    En plus j’ai mon oncle qui habite pres du chateau de Guedelon donc je suis un peu la construction tout en rêvant de mon livre préferé…

    A recommander d’urgence donc :happydance:

  6. a gazouillé

    Maintenant, nous serions bien incapables de bâtir des cathédrales pareilles. Et c’est bien triste. Je crois bien que dans mille ans, il ne restera rien de ce bon vieux XXIème siècle !

  7. a gazouillé

    Ah mais la pierre revient en ce moment (pour des raisons de développement durable notamment et de confort thermique d’été grâce à l’inertie), il y a un article à ce sujet dans Le Moniteur. J’ai d’ailleurs trouvé que les résultats ressemblent pour certains aux vilaines « cités » fustigées plus haut. :D

    Concernant l’Haussmanien, j’ai envie de dire qu’il faut pas s’emballer quand même. Appart étroits et sombres (merci les fenêtres taxées à la surface à l’époque de la construction), la très grande majorité du temps c’est de la brique recouverte de plâtre parisien, pastiché en pierre. Les façades étaient composées selon un catalogue très cadré, ce qui a permis cette identité très forte dans certains quartiers, certes, mais on ne peut pas dire que ça ait assuré la postérité des architectes les ayant conçus.

    Quant à la longévité, la pierre calcaire est bouffée par nos émanations de pots d’échappements et autres, il faut donc un entretien, comme pour une construction en béton et/ou en verre.

    En plus, nous sommes toujours capable de construire une cathédrale de « cette manière » puisque les tailleurs de pierre qui rénovent nos cathédrales existent encore. A la rigueur, il faudrait en former plus pour assurer.
    Ah et plus jamais on ne pourrit construire « à la façon de » puisqu’il, existe aujourd’hui des procédures pour garantir la sécurité, la prévention, et la santé. On meurt aujourd’hui très peu sur nos chantiers, ce qui n’était pas le cas à l’époque.

    Bref, jamais je n’opposerais aussi simplement neuf et ancien, béton et haussmanien. Il existe la bonne et la mauvaise architecture, point. Ce qui reste aujourd’hui des époques anciennes, c’est ce que nous avons choisi de conserver (très peu d’immeubles du Moyen Age restent à Paris, ils se sont fait éradiquer par le baron Haussmann justement). De nos constructions actuelles, ne resteront que celles de meilleures qualité et celles que nos successeurs jugeront suffisamment intéressantes à maintenir.

Gazouiller