La question des gros et des poils

Crédit photo

Une question me taraude : les gros ont-ils plus de poils que les maigres ?

Ils ont un surface charnelle plus élevée que les maigres, alors leurs poils sont-ils plus écartés, ou bien de nouveaux poils sont-ils générés pour chaque nouvelle surface épidermique ?

Cette question essentielle ne pouvant rester sans réponse, je m’adresse à Twitter afin de récolter des avis, des témoignages. Voici donc un extrait des réponses obtenues :

@LaPerchee de nouveaux qui poussent ! j’ai teste +25kg et ils etaient pas + espaces malheureusement.

@LaPerchee j’ai l’impression d’en avoir moins aux pattes mais chui sûre que c’est parce qu’ils sont éspacés c’est trompeur!

@LaPerchee du fait d’un déséquilibre hormonal il peut y avoir une pilosité plus importante..

@LaPerchee Mdr bonne question. Je penche pour la deuxième solution :)

@LaPerchee on a des nouveaux poils je pense.. + de peau + de poils ! (eurk)

Terrifiant ! Ainsi, lorsqu’on grossit, non seulement on déprime de ne plus rentrer dans son jean skinny taille 34, mais EN PLUS le temps d’épilation s’allonge ?

Scientifiques ! Agissez ! Faites quelque chose !

En tout cas VOILA un bon argument pour nous empêcher de manger trop de Dinosaurus au gouter !

Commentaires

  1. a gazouillé

    J’ai vu ta question passer sur Twitter et j’ai pouffé de rire. Au bureau, évidemment, sinon c’est pas drôle. Je n’ai pas eu à expliquer pourquoi, bien heureusement.
    Pour être passée d’un 38 à un 44 grâce à ma grossesse (youplaboum), je peux affirmer que tu as raison. Et aussi, accessoirement, que tu utilises plus de crème hydratante/raffermissant/bronzante/inefficace.

  2. Mad a gazouillé

    Hé poulette, c’est pas parce que tu es plus grosse que tu as plus de poils : pendant la grossesse, on est plus poilues que d’hab !!! mais t’inquiète pas, ça repart sans que tu t’en aperçoives !

  3. a gazouillé

    ça c’est une question existentielle de premier ordre dis donc! :biglol:
    Je ne mettais jamais posé la question…
    Par contre, ce qu’une esthéticienne m’a sorti un jour, c’est que nous avions toutes et tous un côté plus poilus que l’autre…. Sur le moment je l’ai regardée en pensant qu’elle se fichait de moi mais non.. en tout cas elle croyait grandement en ses propos.
    Moi je suis plutôt sceptique concernant cette révélation, au vu des performances de cette esthéticienne…
    Enfin voilà une autre question existentielle à creuser aussi…

  4. a gazouillé

    J’avoue, j’ai du mal avec l’appellation « gros »…
    Pour moi c’est comme appeler un noir un « nègre » (enfin, dans une moindre proportion bien sûr)… Y’a un côté assez dénigrant. Mais peut-être que je suis choquée pour pas grand chose.

    Sinon, non, je n’ai pas plus de poil qu’avant. Mais sans doute parce qu’avant je me rasais (et ça repoussait dru, tout noir et très abondant) alors que maintenant je fais épiler à la cire orientale, et du coup les poils sont plus fins, super éparses. Mais restent tout noirs.

    • a gazouillé

      Alors je comprends ce que tu veux dire, mais dans ma bouche cela n’a rien d’insultant. J’appelle un Noir un Noir, un chat un chat, et un gros un gros. Je pourrais dire « une personne ronde » ou « généreuse », de la même façon qu’on dit « un black » ou « une personne de couleur », mais je trouve ça juste hypocrite.
      Dans la vie il y a des gros et des maigres, c’est un fait, et ça n’a rien d’insultant de le dire. (en tout cas ça ne l’est pas de ma part)

      • a gazouillé

        Dans ma famille il y a beaucoup de problèmes de poids et je rejoins la Mite, le mot gros est mal vécu. Car dans les cours de récré on traite un gamin enrobé de « gros » ou « grosse » justement comme une insulte alors que si je reprends ton exemple, noir ne sera pas une insulte dans une cours de récré mais nègre oui comme le dit la mite.
        Je ne sais pas si je me fais bien comprendre, cela touche à des évènements vécus dans l’enfance et ceux qui ont souffert depuis longtemps d’attaques physiques garderont à jamais cette faiblesse sur les appellations, c’est comme ça.
        Je comprends tout à fait ton point de vue mais il faut s’attendre à choquer un peu les gens qui souffrent de ça depuis leur enfance. Surtout qu’en effet un déséquilibre hormonal peut être à la base d’une prise de poids et d’une pilosité plus importante. Une amie à moi en souffre terriblement et en a très honte, je sais que typiquement si elle tombe sur ton article le titre la blessera.

        Surtout que là il y a amalgame entre prise de poids « normale » avec la grossesse (largement mieux tolérée par les « autres ») et prise de poids sans grossesse.

        • a gazouillé

          Hello Fanny, d’accord je comprends tout à fait, mais alors quel mot faut-il employer ? J’ai l’impression que tous les mots auront une mauvaise connotation.
          Et simplement, je ne fais absolument aucun lien avec ma grossesse dans le billet, ni avec moi de façon générale d’ailleurs. Je pose simplement une question qui m’a traversé l’esprit. Mais rassure-toi, je ne considère pas DU TOUT une femme enceinte de la même façon qu’une grosse ! Encore heureux !

          • a gazouillé

            Moi je suis assez d’accord avec toi la perchée, je peut comprendre qu’on en ai souffert de ce terme, moi même j’en ai fait les frais, pas dans mon enfance mais dans mon métier le commerce les gens disent des trucs pas super cool des fois…Mais j’utilise le terme grosse…parceque je trouve que dire que je suis « ronde », ou « douillette… » c est un peu hypocrite,même si bien entendu des fois j utilise ces termes parceque ça fait du bien au moral…et que quand je dit au gens que je suis grosse, ils sont choqué…bref, juste pour dire, que du moment ça n’est pas péjorative dans ta bouche, continue d’utiliser le terme que tu veux ;)

          • a gazouillé

            Ahlala c’est compliqué, quel mot il faudrait utiliser je n’en sais rien. On a tendance à préférer le terme ronde, qui a une connotation plus sexy que grosse.
            Je réfléchissais aux termes anglais, fat désigne gros dans le sens gras, c’est ça le problème je crois.
            Big Beauty ne se serait jamais appelée Fat Beauty.
            Je demandais hier à mon homme ce qu’il en pensais, il a tendance à employer le mot fort/forte c’est pas mal mais ça connote beaucoup la force musculaire.

            Sinon je me suis mal exprimée je crois, en fait je ne savais même pas que tu était enceinte XD ça doit être le premier commentaire qui m’a fait réagir là-dessus.
            Enfin bref c’est un débat sans fin car tout dépend des gens et des susceptibilités, je me suis permise d’apporter mon grain de sel car comme je l’expliquais dans ma famille on se bat contre le surpoids « génétique », c’est quelque chose de terrible.
            J’ai eu la chance d’avoir une jeunesse « dans la norme » mais j’ai toujours eu un coup au cœur en entendant des expressions du type « grosse conne » « grosse nulle » l’adjectif étant toujours utilisé pour insulter, c’est ça qui me dérange. Même si je comprends que l’on veuille appeler un chat un chat, rassure toi. J’ai cette déformation de vouloir protéger les gens que j’aime d’être blessés, même si l’intention n’est pas telle.

            Ah, le pouvoir des mots !

      • a gazouillé

        Je comprends que ça ne le soit pas de ta part. Merci de ta précision.
        Disons que lorsqu’on l’est, gros, on subit une pression énorme et on est victime d’énormément de préjugés (le gros qui s’empiffre de Dinosaurus au lieu d’aller faire du sport ;-)). Et surtout, la prise de poids est parfois une telle épreuve et elle est parfois dû à des dysfonctionnements psychologiques tels que le sujet est un véritable tabou (contrairement à Fanny, je n’ai pas tjrs été grosse, j’ai pris 40 kils en moins d’un an il y a qq années suite à un choc psy).
        Bref, je ne sais pas comment l’expliquer mais contrairement à qq’un de noir, de rou ou de petit, le fait d’être gros est une caractéristique que les gens nous reprochent, comme si on l’avait fait exprès (alors qu’à priori un petit n’a pas fait exprès de ne pas grandir). Et des fois j’aimerais bien qu’on pose sur ma grosseur un regard un peu plus clément. PArce que ça fait beaucoup souffrir de porter sur soi une différence contre laquelle on ne peut rien mais qu’on nous reproche sans arrêt.
        Mais j’ai conscience que venant de toi ce n’était pas méchant. :-)

        • a gazouillé

          Juste pour la precison je ne parlais pas de moi mais de proches, j’ai egalement eu la chance d’avoir une jeunesse dans la « norme » – meme si je n’aime pas ce mot. Il me semblait que la souffrance de l’enfance hors norme etait encore plus mal vecue car l’enfant est particuliereent demuni et ne trouve pas les mots pour se défendre, expliquer sa condition. Il grandit en ayant peur de ne pas trouver l’ame soeur, alors que la prise de poids tardive souleve plus un probleme d’estime de soi.
          Tu le dis bien, cet adjectif est vecu comme un reproche c’est exactement ca. Par contre je suis persuadee d’une chose: le regard le plus dur c’est nous qui le portons sur nous meme. C’est à nous d’etre plus clement envers nous meme , quel que soit le complexe. Les gens sont trop occupés à se regarder le nombril pour s’occuper de celui des autres.

          Je suis sure que si les individus arrivent à faire cela, la société changera, et non l’inverse ;)

          (désolée la perchee pour la déviation !)

  5. a gazouillé

    :biggrin: Super! Une réponse à une question que je ne m’étais toujours pas posée! Mais c’est vrai qu’actuellement grosse du bide à cause d’une grossesse yétisante, j’ai remarqué que de nouveaux poils m’avaient rejoint! Hypothèse donc validée!

  6. a gazouillé

    J’aimerais aussi que l’on m’explique comment se fait-il que les poils poussent plus vite d’un côté que d’un autre, hein ?? Expérience menée hier sous la douche lors du rasage hebdomadaire, ceux de gauche étaient vachement plus longs alors que la coupe est espacée d’au moins trente secondes, le temps de changer le rasoir de mains.
    Je suis vraiment restée en pleine perplexitude par tant de rebellion!

  7. a gazouillé

    On n’a pas plus de poils parce qu’on grossit. On peut avoir plus de poils pendant la grossesse ou quand on a des problèmes de poids mais c’est pour des raisons hormonales et absolument pas parce qu’on a plus de peau. On nait avec des follicules pileux et un follicule pileux ça ne se crée pas tout seul à mesure que la peau s’étend.^^ Voilà, c’était la petite contribution « médicale » à cette question existentielle.

  8. a gazouillé

    Et bien moi je dirais que j’ai toujours été ronde et très peu poilue, la chance hein hihihi…et il y’a 3 ans j’ai déclarée une hypothyroïdie et depuis je suis grosse et l’estheticienne est ma meilleure amie mdrr! Disont que ça dépend des gens, moi sans les problèmes hormonaux je ne serais pas poilu…et en ce moment ma thyroïde étant stabilisé je perd du poid mais pas mes poils…mon explications est tirée par les cheveux, mais pour une perchée ça devrait le faire ;D :biglol:

  9. Cécile a gazouillé

    Coucou,
    Je suis grosse… Je ne pense pas avoir plus de poils que les autres… Et je ne vois pas comment des bulbes pileux pourraient se créer quand on grossit. ;)
    Ceci dit, plus on grossit, plus la surface de peau est grande. Donc oui, on met plus longtemps à s’épiler, mais parce que la surface est plus grande (donc plus de bandes de cire ou plus de passages de l’épilateur/rasoir), pas parce qu’on a + de poils ! :nodd:

  10. Prisc a gazouillé

    Moi je pense que ça varie selon chaque femme (les méditerranéennes sont souvent plus poilues que les blondes du nord par ex). Après, tu peux poser la question dans l’autre sens aussi : est-ce que les filles qui ont perdu beaucoup de poids, on vu d’un seul coup leurs poils se « rapprocher » (du coup ça en fait vachement plus au centimètre carré) ou juste « s’effacer » ? Rah les questions existentielles ! Et sinon, ça va bien par chez toi ?

  11. a gazouillé

    chui pas d’accord avec le « pendant la grossesse on a plus (+) de poils: moi en tout cas, je n’ai eu besoin de m’épiler les pattes qu’une seule fois en 9 mois, alors que normalement c’est de l’ordre d’une fois par mois! v’la la différence!!!
    sinon ben si tu as d’autres questions existentielles comme ça, je veux bien me marrer encore!
    (cro mimi tes manchots!)

  12. Skidou a gazouillé

    Salout Mme la Perchée, puisqu’il est ici l’endroit de scientifique question en voilà une nouvelle :
    - comment couper des carambars (et faire ainsi des cookies aux petites de carambar sans perdre un doigt ou deux)? faut-y les congeler? mais un carambar peut-il congeler? faut-y les faire fondre pour les reformer en pépite..faut-y laisser un amis ayant trop de doigts s’en charger?
    Ah! l’angoisse qui transpirait dans ton billet sur le chocolat chaud resurgit!
    merci de tes lumières,

  13. leptitgros a gazouillé

    Moi en tant que gros je me demande si les filles qui sont haut perchées sur des talons ont une cervelle plus oxygénée, je veux dire par là au dessus des nuages moins polluée ou au contraire elles sont encore plus embrumées… sans rancune, c’est juste une question conne qui me taraude :razz:

Gazouiller