Parfois le bonheur…

… c’est ça

Parfois le bonheur, c’est ouvrir son frigo, et en sortir une jolie tartelette, heureuse rescapée du diner de la veille et la regarder.
Parfois le bonheur, c’est faire fi de la grisaille, poser la tartelette sur une assiette à liseré doré, et la déguster.
Parfois le bonheur, c’est choisir de la savourer par toutes petites bouchées, pour la faire durer.
Parfois le bonheur, c’est sentir sous sa dent le fraicheur, puis la douceur, puis le craquant, et profiter.
Parfois le bonheur, c’est ramasser du bout du doigt les miettes esseulées, et les grignoter.

Chez certaines personnes, le bonheur apparaît comme compliqué. Chez moi, le bonheur c’est inné. Savourer l’instant présent, profiter de chaque opportunité, voir la vie comme une tartelette à croquer, est-ce si compliqué?

Recette pour les gourmands. (je vous la fait rapide parce que j’ai pas inventé l’eau tiède sur ce coup là)

Commencez par préparer la crème pâtissière, pour qu’elle ait ensuite le temps de refroidir au frigo.
Pour 3-4 personnes ou un trilliard de tartelettes
1/2 l de lait
50g de farine
60g de sucre
2 jaunes d’oeuf
1 gousse de vanille

- Faites bouillir le lait avec la gousse de vanille fendue en deux, puis laissez infuser à feux doux
- Pendant ce temps, battez les jaunes d’oeuf et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse
- Ajoutez la farine et diluez avec un verre du lait tiède afin de délayer le mélange
- Grattez la gousse de vanille puis retirez là. Assurez-vous que le lait n’est plus trop chaud
- Ajoutez le mélange au lait tiède
- Mélangez au fouet jusqu’à ébullition. La crème doit épaissir.
- Réservez au frais

***

Préparez la pate sablée (pitié, ne l’achetez pas toute faite ! c’est TELLEMENT simple et rapide à faire !)
Pour 400 g de pate soit 9-8 tartelettes
200g de farine
100g de beurre ramolli
50g de sucre
1 oeuf
1 pincée de sel si vous êtes une âme malheureuse qui n’utilise pas de beurre salé (j’ai peine pour vous)
1 cuillère à soupe d’extrait de vanille

- Ajoutez le beurre ramolli coupé en petit morceaux à la farine
- Versez le sucre, l’oeuf, le sel et la vanille
- Pétrissez afin d’obtenir une boule homogène, mais pétrissez le moins possible ! Une pate trop travaillée est ensuite une vraie galère à étaler.
- Laissez reposer 1 ou 2h avant d’étaler.
- Beurrez et farinez des petits moules à tarte
- Mettez la pate, piquez avec une fourchette, et enfournez 5-10 min à 200°C (surveillez, ça cuit très vite !)
Je ne sais pas si cette cuisson chaude et rapide est la cuisson « certifiée », mais je trouve que c’est la seule qui empêche les bords de trop s’affaisser. Si vous avez d’autres astuces, je suis preneuse !

***

Une fois que tout est refroidit, garnissez les fonds de tarte de crème patissière, et surmontez le tout d’une bonne dose de framboises.

Bon appétit !

Interdiction formelle de se goinfrer à la va-vite ! On dé-guste. C’est ça, le bonheur !

Commentaires

  1. a gazouillé

    Oh j’aime bien ton article, et même pas pour la recette.
    Depuis quelques temps je suis tout à fait à la recherche du bonheur simple.
    Lundi soir, mon homme est parti se coucher super tôt. J’ai regardé une émission, ensevelie sous un plaid. Mon bouledogue est venu se loger dans un tout petit creu fait par mes bras, et s’est mis a ronfler. Et là je me suis dit: « rah mais c’est cet instant le bonheur »

    Sinon là tout de suite j’ai trop envie d’une tartelette

  2. a gazouillé

    On est, ou non, doué pour le bonheur… Je crois que ça s’apprend cela dit!
    Toi tu es douée, merci de partager ta recette! :loveU: (Moi aussi je suis assez douée avec le bonheur et la gourmandise… Un peu trop d’ailleurs! ;-))

  3. a gazouillé

    Je crois que tu l’as compris hier sur Twitter vu mon enthousiasme mais vraiment, un grand merci pour ce billet qui m’a mis un sourire aux lèvres et une terrible envie de framboises et pâte sablée maison dans la tête… Ha oui, et puis si ça pouvait aussi me convertir un peu plus à ta vision du bonheur ça ne me ferait pas de mal ( si le bonheur est aussi simple que * scrunch scrunch miam slirp * (bruit de la dégustation très bien imité n’est-ce pas) je veux bien essayer de m’y mettre) :biggrin:

  4. zoé a gazouillé

    Le bonheur ,c’est composée de bon et heure
    tout est dans le timing ahahah
    chacun son bonheur , le simple fait que quelqu’un existe peut rendre heureux
    tres belle article et aussi j’ai trop faim :nodd:

Gazouiller