Le pot à lait

Il y a des objets qui vous rappellent irrémédiablement l’enfance. Véritables madeleines de Proust, à peine les voyez-vous, c’est toute une bobine de moments heureux qui défile dans votre esprit.

C’est le cas, pour moi, avec les pots à lait en aluminum. Je nous revois, chaque été, avec mes frères, soeurs et cousins, enfiler nos vêtements qui ne craignent rien, attraper un pot à lait dans l’imposant buffet de cuisine de la maison de vacances bretonne, enfourcher une vieille bicyclette et filer à toute berzingue sur les chemins de terre de notre coin de Bretagne, à la recherche des meilleurs fourrés à mûres.

Une mûre pour le pot à lait, une mûre pour le petit gourmand qui fait la cuillette.

Le cling-cling du pot à lait contre la poignée usée du vélo.
Les chiens de la maison au bout du chemin qui nous flanquaient une sacrée trouille.
Nos mains violettes de mûres écrasées et écorchées par les ronces.
Les bottes qu’on portait pour ne pas s’érafler les jambes, et nos chaussettes qui tire-bouchonnent au fond.
Nos visages barbouillés.
Et le pot qui ne se remplit jamais assez vite.
Le coup d’oeil dans le pot du voisin, pour voir s’il en a plus.
Le bâton pour attraper cette branche trop haute.
S’enfoncer précautionneusement dans les ronces pour attraper cette belle grappe qui nous fait de l’oeil.
Et se pencher un peu trop.
Poser le pot à lait par terre pour avoir les mains libres… et le renverser en reculant.
Ne pas ramasser les mûres sur les branches trop basses parce que « les chiens et les renards ont fait pipi dessus »

Et puis, une fois le pot bien rempli, ré-enfourcher sa bicyclette, rentrer à la maison, et renverser la petite récolte dans la marmite en cuivre de notre grand-mère.

A la fin de l’été, repartir avec des pots de confiture de mûres à la terre (parce qu’on a ramassé le pot qui avait roulé à terre) et au pipi de renard (parce que le pot du cousin à côté était beaucoup plus rempli que le notre, alors on a triché, un peu).

Alors comprenez pourquoi, l’autre jour, en traversant ce vide-grenier de Cabourg, j’ai craqué sur ce petit pot à lait.
Il me sert désormais de vase (ici un joli bouquet offert par mon papa  ♥ ) et chaque fois que je le regarde, c’est un peu d’enfance qui remonte à la surface.

Cling-clig, le pot à lait contre la poignée du vélo.

Commentaires

  1. a gazouillé

    J’en ai un dans ma cuisine pour ranger mes ustensiles et j’aime bien son aspect réconfortant, effectivement assimilé à l’enfance. Rien de tel que ces objets ! En vase c’est aussi un très joli détournement :) :biggrin:

  2. a gazouillé

    Aaah je me reconnais bien dans ton récit de cueillette de mûres ! On faisait tout pareil avec mes cousines (les vélos, les égratignures de ronce, les chiens qui ont fait pipi sur celles du bas…) sauf que notre récipient était un peu moins chic car nous prenions tout simplement un sac plastique ^^

    Merci pour ces jolis souvenirs et bravo pour le recyclage du pot à lait, c’est un très joli vase ! :loveU:

  3. SeaAddict a gazouillé

    t’as oublié l’épisode ou tu te casses la gueule à vélo à casue des 2 chiens dont tu avais peur, renversant toutes les mures par terre..

  4. a gazouillé

    Dans mon enfance, je me souviens d’un pot à lait en plastique jaune paille et d’une boite à oeufs (en plastique aussi) rose. J’ai retrouvé une boite à oeufs mais bleu… Je cours après mon pot à lait jaune mais ne l’ai jamais rattrapé :cry:
    Ton idée de recyclage est parfaite (et bravo en général pour ton blog). :loveU:

  5. Prisc a gazouillé

    Tiens, je l’ai fait encore l’été dernier, d’aller cueillir les mûres avec le pot à l’ait en alu de ma grand-mère ! (bah oui, faut bien qu’elle ait de quoi faire ses confitures quand même !). Merci pour cette petite madeleine de Proust ^^

  6. ptiBou a gazouillé

    Ah enfin tu avoues!! tu ramassais celles du bas! c’est du joli!
    Très sympa ton post déco sur la chambre d’Hercule….Y’a plus qu’à! ça va toi?
    je t’embrasse et à bientôt. ta cousine M.

  7. a gazouillé

    Je lis cet article et je replonge en enfance, au temps ou moi aussi, j’allais avec ma soeur et ma cousine et mes grands parents ramasser les mures! Tu as si joliment raconte ce beau souvenir, c’est un petit bonheur de te lire!
    J’aimerais moi aussi trouver un joli pot a lait plein d’histoires au detour d’une brocante, en attendant, je viens d’en acheter un chez Ikea. que j’ai comme toi, rempli de fleurs des champs de toutes les couleurs.

  8. Sarah a gazouillé

    Un petit bonheur comme je les aime .. merci pour ce post savoureux plein de poésie et qui nous ramène à nos propres jolis souvenirs !

Rétroliens

Gazouiller