Pâtissons blancs aux légumes croquants

patisson1

Oui je sais, je n’écris plus que très rarement sur mon blog, et quand je le fais c’est pour vous parler encore et toujours de MANGER MANGER. Mais bon, ce blog a toujours ressemblé à ma vie, et en ce moment qu’est-ce que je fais dès que j’ai 3 minutes de libre ? Je cuisine.

Je n’ai jamais été très branchée légumes, pas du tout même, et encore actuellement je mange des légumes parce qu’il faut bien manger autre chose que des gâteaux (c’est vraiment dommage), du coup j’essaye de me forcer, je fais des soupes, ou alors j’apprends à les cuisiner, ça me donne déjà plus envie de les manger.

C’est d’ailleurs une technique imparable pour se mettre à manger ce qu’on n’aime pas. Quand j’étais petite je n’aimais rien. Mais rien. Une vraie casse-couilles. Je n’aimais pas la viande sauf le banc du poulet, et le jambon mais que s’il n’avait pas de bouts de gras, ou de traits bizarres, je n’aimais pas les légumes, aucun, les carottes, les haricots verts, les tomates, les betteraves, les poireaux, les courgettes, les champignons, les asperges. J’aimais le poisson, sauf ceux qui ont des bouts noirs, je n’aimais pas les avocats, les kiwis, les olives, la moutarde, le ketchup, la mayonnaise, la confiture, les lardons. J’aimais les oeufs en omelette, mais au plat je n’aimais que le jaune parce que le blanc était toujours un peu glagla. Tous ces aliments me dégoutaient tellement que j’en avais des hauts-le-coeur quand je devais les avaler. Alors je faisais des boulettes et je stockais dans mes joues, puis j’allais au toilettes et je crachais tout. Je passais des heures à table, plantée devant mon assiette, bloquée. Et quand enfin je me décidais à manger, je me pinçais le nez et j’avalais tout rond avec un verre d’eau. Y’a des baffes qui se perdent.

En revanche j’aimais les pâtes, mais pas la sauce bolognaise, le riz, les pommes de terre, le fromage, la plupart des fruits. J’ai de la chance de ne pas être devenue obèse ! Merci maman !

J’ai commencé à manger petit à petit de ces aliments dans un premier temps en étant invitée chez des gens, parce que j’ai été bien élevée et que chez les gens on mange ce qu’il y a dans son assiette et on ne fait pas de caprice. Et surtout, une fois étudiante, j’ai du commencer à faire la cuisine, à me préparer des repas et petit à petit, j’en suis venue à manger quasiment tous les aliments.

Mais les légumes, ça reste le truc pour lequel je me force, je n’ai aucun plaisir à manger des légumes, je trouve ça d’un ennui TOTAL. Alors j’essaye de rendre ça un peu ludique !

Dimanche dernier nous étions 7 pour déjeuner chez nous, je me suis donc dit que j’allais préparer 7 petits pâtissons et les remplir de petits légumes croquants.

patisson2

 

La recette :

Achetez donc un pâtisson par personne, frottez leur peau à l’eau claire, découpez le dessus, ouvrez, retirez les graines et creusez la chair en formant des boules à l’aide d’une cuillère parisienne.
Badigeonnez l’intérieur avec un peu d’huile d’olive puis enfournez à 150°C pendant une heure.

Pendant ce temps préparez vos légumes.
Dans mon pâtisson il y avait :
- Des pommes de terre grenailles en robe des champs
Lavez vos pommes de terre, tranchez-les en rondelle, ajoutez un peu d’huile d’huile, de la fleur de sel, quelques herbes. Faites rôtir au four pendant 30-40 minutes.
- Des pois gourmands
Faites cuire à l’eau bouillante pendant 7-8 minutes, passez dans un grand volume d’eau froide pour fixer la couleur puis faites revenir à la poêle dans du beurre. (cette étape n’est pas indispensable mais nous parlons bien là de légumes, c’est donc bien meilleur arrosé de beurre ! ahaha)
- Des boules de pâtisson
Franchement je ne connaissais pas le goût du pâtisson avant de faire ma recette, donc j’en ai mis mais sans vraiment savoir ce que ça allait donner. Je n’ai pas trouvé ça bon. Si vous avez des astuces pour rendre le pâtisson moins douceâtre, je suis preneuse !
- Des girolles poêlées
J’ai acheté des ENORMES girolles, elles m’ont complètement couté un rein et demi mais elles étaient magnifiques. Je les aies simplement coupées dans la longueur et passées à la poêle dans le beurre. (vive le beurre)

Placez ensuite tous les éléments dans les pâtissons et servez pour accompagner par exemple un bon rôti de boeuf bien saignant accompagné de petits oignons ! Miam miam !

Et vous, vous aimez les légumes ?

 

Commentaires

  1. Guy a gazouillé

    La photo est belle! on en mangerait presque, heureusement qu’il y a du beurre (breton demi sel, cela va de soi).
    Ca remonte à loin, mais j’ai souvenir qu’en plus de ne rien aimer, tu avais une bouche minuscule : quand(enfin) tu te décidais à manger, ca allait à deux à l’heure :)

  2. a gazouillé

    Je me reconnais beaucoup dans ton témoignage. J’ai mangé au BIBERON jusqu’à 5 ans. Mes parents avaient même affiché dans la cuisine des photos d’enfants africains victimes de la famine pour me culpabiliser… bref je n’aimais rien de rien. Petit à petit j’ai appris à aimer les choses et notamment les légumes. A bientôt 33 ans, je découvre encore des légumes que je n’aimais pas avant (par idée reçue, mauvaise impression mais surtout j’ai compris depuis, parce que ma maman me les servait archi cuits et que la surcuisson me dégoûte au plus haut point). L’an dernier j’ai appris à aimer les navets. Cette année, j’aime les choux. OMG mais où va t’elle s’arrêter?

  3. BouDU a gazouillé

    En te lisant te décrire petite j’ai cru que tu parlais de mon impératrice… Ça tombe bien vu qu’à midi j’ai encore subi un échec cuisant avec mes fish cakes… Je garde espoir pour que dans 20 ans elle réalise de sublimes recettes donc…. Allez j’y crois !

Gazouiller