… et des cousins… et des pommes

panier

Bonsoir mes petits loups,

vendredi soir, comme vous tous, j’étais hébétée, choquée, stressée. Mon mari était au Stade de France et bien qu’il m’envoie régulièrement des messages rassurants, je ne pouvais m’empêcher de m’inquiéter. Alors la triple intraveineuse de BFM TV, Twitter et le bal des sms avec les proches. Et BFM TV en boucle et la timeline Twitter toujours plus angoissante, les photos, et Périscope en direct, et refresh, et refresh la timeline, et BFM TV qui répète en boucle les mêmes infos et que tu devrais éteindre mais qui t’hypnotise, et les rumeurs folles sur Twitter.

Alors, comme vous tous, j’ai dormi quelques heure, et en me réveillant le matin, la même chose : Twitter, Twitter, et les gens qui recherchent leurs proches, et le bilan humain qui s’alourdit. Et mes enfants, qui me sollicitent, et moi, incapable de les écouter, incapable de penser à autre chose, incapable de décoller mon regard de Twitter. « Maman tu m’écoutes pas » Non mon chéri je ne t’écoute pas.

Et au milieu de tout ça : une éclaircie. Une journée chez un oncle et une tante en Bourgogne, avec un tas de cousins, prévue depuis un moment. Plus de réseau, même pas ce bon vieux « réseau indisp. » qui te laisse espérer que si tu lèves ton bras tu capteras, non, un vrai « aucun service », genre : laisse tomber.

Alors on s’est mis autour de la table en bois, on a rempli nos verres et nos assiettes, et on a vécu. Puis on a mis nos bottes, on a pris des seaux et des paniers, et on est allés ramasser des pommes. 900 kg de pommes, des enfants qui crient et qui courent, qui râlent aussi, des cousins pour papoter et une bonne tasse de thé au retour.
Puis on pris les pommes, on les a pressées, on a rempli des bouteilles de bourru, et on est remontés dans notre voiture pour rentrer chez nous.

Une journée entre parenthèse, loin de toute cette folie, une bulle avec ce qui compte vraiment : être les pieds dans la terre, être avec sa famille.

aélyspommes Baptistepommes

Et bien-sûr, j’écris cet article avec BFM TV allumé devant moi, parce qu’on ne peut pas vivre dans sa bulle indéfiniment. Mais Dieu que ça fait du bien d’en revenir à la simple beauté de la vie.

 

Commentaires

  1. prisc a gazouillé

    :loveU: :loveU:
    Tu as eu bien raison ! J’ai suivi ton exemple et cet aprèm on est allé ramasser des châtaignes avec la petite. Et je lui ai fait mille et mille baisers et câlins.

  2. a gazouillé

    Oh oui, qu’il est bon de revenir à l’essentiel. La terre, l’amour, le partage. Nous avons fait pareil que vous. Nous sommes partis dans la famille. Nous en avons parlé. Beaucoup. Mais nous avons ri. Aussi.
    Merci pour toutes ces pommes et ces sourires…
    Laura du carnet d’efie <3

Gazouiller