Ma tatin roulée…mais bon n’est pas William Lamagnère qui veut !

IMG_0048

 

Ça fait des mois que le Fou de Pâtissierie de septembre-octobre traîne sur ma table basse, attendant que je me penche sur la recette de tatin absolument démente qui en fait la couverture : on ne la présente plus, la désormais mythique tatin roulée à l’huile d’olive de William Lamagnère. Clairement elle demande à la fois beaucoup de temps, et un matériel spécifique, et je n’ai ni l’un, ni l’autre !

Le samedi matin j’ai un créneau d’environ 2h « tranquille », entendez par là que Monsieur est au marché avec Faustine, que Castille dort ou joue calmement (quelle petite perfection elle <3 ) et que Baptiste et Aélys jouent dans leur chambre, généralement sans trop s’entretuer, mais ça dépend des jours ! C’est le moment où généralement je me dis BON, qu’est-ce que je cuisine ?

Alors ce matin j’ai fait ça, et je l’ai trouvée teeeellement jolie, que je profite de la sieste pour vous la partager tout de suite !

Ma recette est simplement inspirée de cette de William Lamagnère, version simple et sans matos donc. Car dans la recette de base il faut faire une pâte feuilletée, il faut un truc spécial pour découper les pommes en rouleau (apparement y’a une pièce KitchenAid pour ça mais bon elle doit bien coûter 125 balles donc bon, ça fait cher la tarte tatin), et puis il y a une chantilly Dulcey vanille, que je n’ai pas faite. Je ferais peut-être une chantilly simplement vanillée au moment de la servir au goûter.
Si vous voulez voir des blogueuses hyper talentueuses qui ont réussi à faire la vraie chez elles, je vous invite à vous rendre sur les blogs de Amuse-bouche et c’est ma fournée qui en ont fait des versions absolument splendides, franchement respect !!

 

Ma tarte tatin roulée (pour 4 personnes) :

Commencez par préparer votre pâte. La véritable recette demande une pâte feuilletée donc, mais n’ayant pas le temps d’en faire une, j’ai préféré faire une pâte sablée, plutôt que d’utiliser une pâte feuilletée industrielle.

Utilisez une recette de pâte sablée que vous aimez et maitrisez. Si vous n’en avez pas, je vous invite à utiliser la recette de cette tarte, c’est une valeur sûre que je fais en permanence.
Préchauffez votre four à 160°C, étalez finement la pâte sablée sur une feuille de papier cuisson, découpez-là à la taille du moule que vous allez utiliser pour les pommes puis faites-là cuire à blanc pendant une dizaine de minutes (surveillez la cuisson).
Sortez du four et laissez refroidir à température ambiante.

Préparez ensuite votre caramel.
Pour cela il vous faut :

100g de sucre semoule
25 g de beurre demi-sel
15g d’huile d’olive de BONNE QUALITÉ (pas votre Puget dégeu là, rangez-moi ça)

Faites dorer le sucre à sec dans une casserole, lorsque la couleur est auburn ajoutez le beurre salé et fouettez. Versez le caramel dans un moule rond et recouvrez avec l’huile d’olive

Préparez ensuite vos pommes.
C’est la partie longue et fastidieuse. Pour cette recette j’ai utilisé 4 pommes de type Gala, mais l’idéal est d’utiliser des pink lady.
A l’aide d’un épluche légume (de type « rasoir à légume ») faites de larges lanières de pomme, faites-les les plus longues possible pour les rouler ensuite plus facilement. Posez vos lanières les unes sur les autres, puis roulez le tout en serrant bien. (c’est un peu galère mais vous allez y arriver !) .

Posez ensuite votre rouleau dans le plat rempli de caramel et à l’aide d’un pinceau passez un peu d’huile d’olive sur les pommes.
Enfournez 40 min à 160°C.
Au bout de 40min, tassez un peu les pommes en posant une feuille de papier sulfurisé puis un moule un peu plus petit par dessus pour que cela fasse un petit poids. Ré-enfournez pour 40min supplémentaires.

Sortez du four et laissez refroidir. Puis démoulez le tout en le posant sur la pâte cuite.

ET VOILÀ !

Gazouiller