Toute l’histoire du Prince un peu fou

Bonjour ! si vous débarquez dans cette histoire, sachez que chaque semaine je demande à mes lecteurs de me suggérer des mots en commentaire, et avec ces mots j’écris une histoire.

Vous allez donc ici découvrir un prince un peu boulet. Bonne lecture !

EPISODE 1

sablier, nonobstant , cartable, inexorablement, fripon, k-lipschitztien, concubinage, islande, exhaustif , arabesque, scanner, helicoptère, bas-fond, popotin, nuage , libellule, abhorrer, Bon vent , vitamine, perlimpinpin, clafoutis, bulle, chocolatine., poêle, pate, effusion, fourchette, boulet, fée, oral, Jade (je met son prénom vu qu’elle ne connait pas de mot :D  ), caramel , synergie, aciduée.

***

Il était une fois, dans le royaume de k-lipschitztien – situé dans les terribles bas-fonds de l’Islande- un Prince un peu fripon.

En prince conscient de son rôle, il décida de se mettre en concubinage avec une princesse. Mais il savait que son temps était compté et que les grains sable s’écoulaient inexorablement dans le sablier de sa vie.

Nonobstant, il se réveilla un beau matin avec le cœur à l’ouvrage. Il prépara son cartable, sans être exhaustif sur la liste des choses à emporter, au pire sa mère la reine, pourrait lui scanner depuis le château.

Il hésita looonguement entre partir en hélicoptère ou à cheval, le cheval étant plus romantique. Mais il abhorrait monter car cela lui mettait le popotin en bouillie. Et puis, il rêvait de voler au milieu des nuages, telle une jolie libellule décrivant de belles arabesques dans le ciel.

 

C’était sans compter que ce prince était un peu un boulet. Non seulement il avait oublié de prévenir sa marraine la fée de son expédition – ce qui le privait de sa poudre de perlimpinpin spécial séduction – mais en plus il avait oublié de prendre ses vitamines au petit déjeuner.
“Par la sainte Fourchette ! se dit-il Heureusement que je me suis gavé de clafoutis et de chocolatine !”
… même si le clafouti n’était pas très bon vu que sa mère, la reine, qui vivait un peu dans sa bulle, avait fait cuire la pate du clafouti à la poêle pour ensuite l’arroser de caramel. C’est bof mais ça a un drôle de petit gout acidulé.

Allez « bon vent » se dit dit-il et zou ! L’hélico s’envola.
Une fois dans les airs il se prit à rêver « aah, si ma princesse s’appelait Jade, je sens qu’il y aurait une véritable synergie entre nous, et dans quelles effusions se feraient nos retrouvailles ! »
Mais secrètement, il espérait ne pas avoir à lui parler car il était un peu nul à l’oral.

 

EPISODE 2

BFM TV, Europe 1, Céréales, Zoleyl, Télématin, dur dur,  Encore, Périphérique, Grognements, Speed, Zut, Aube, Youpi, Complot, BatardeReveil, Nutella,  expresso, promptitude, Cataclysme, Macchiatto, vivement la fin de la journée, Ponctualité, Dentifrice, Renouveau.

 

* * *

 

Du haut de son hélico, notre prince survola de nombreux champs de céréales. Il avait bien écouté BFM TV la veille pour savoir quelle était la princesse la plus cotée en ce moment (il n’avait pas l’intention de faire une mauvaise affaire – la dot devait être généreuse) Ainsi donc, la princesse qu’il espérait gagner se trouvait habiter non loin du périphérique. (une bonne affaire, le périphérique)

Il alluma donc Europe 1 pour connaitre l’état du trafic autoroutier… Avant de se souvenir qu’il était en hélico. « Décidément, c’est dur-dur ce matin » se dit notre héro dans un grognement.

Comme il était un peu speed, il ne s’attarda pas sur le sujet et orienta son hélico en direction de « créteil zoleyl » royaume de sa princesse.

Quand il arriva à la porte du château, il décida de l’espionner un peu… Elle regardait télématin en sirotant un expresso et en dévorant avec promptitude une énorme tartine de Nutella. Il senti son cœur juvénile se remplir d’amour. “Youpi ! Si elle aime le café, elle doit aussi aimer les macchiatto”. Et il s’imagina partir en voyage de noce, demain dès l’aube, au Starbucks.

Et soudain « drrrriiing » un BatardeReveil sonna au loin et l’on entendit une voix masculine maugréer « tuvastetairesatanéréveil !! » ce à quoi la princesse répondit d’une voie geignarde « allez dépêche toi, t’es toujoursàlabourre ! »

« Zut ! C’est un complot ! On s’acharne contre moi ! se dit le prince ;  La princesse à déjà un amoureux. »

Quel cataclysme ! C’était tout son univers qui s’effondrait sous ses yeux.

Mais un prince d’une telle envergure ne se laisse pas abattre par un imprévu. « vivement la fin de la journée  pensa-t-il, je pourrais aller sur meetic. Et c’est là que je verrai naitre le renouveau de mon amour. Et puis il n’y aura plus ni de contrainte de ponctualité, ni le devoir de parler à une étrangère.”

Il retourna vaille que vaille à son hélico, sans oublier de faire un détour par le centre commercial pour s’acheter du dentifrice, ce nouveau produit qu’il n’avait encore jamais testé.

 

C’était vraiment une belle journée.

EPISODE 3

Epoustouflifié, cinematoscopophyle, bouboute , connasse, taxidermiste, anticonstitutionnelement, antiphonaire, Razmoquette, paronomase, zeugma, Apopathodiaphulatophobie, supercalifragili, xiphophore, Primesautier, Gastro, Piaf, cucu la praline, Superfétatoire, saperlichaussette, cacaprout, Déhanchement, tarabiscoter.

***

Sa brosse à dent en poche, notre Prince s’en retourna donc vers sont hélico. Et voici quelle était la teneur de ses pensées alors qu’il survolait son beau royaume :

«  Nan mais cette conasse de princesse, si elle croit que je vais la pleurer, je ne suis pas cucu la praline à ce point là non mais oh ! Je n’ai qu’un chose à lui dire c’est cacaprout ! Princesse Cacaprout, voila ce qu’elle est ! »

De retour chez lui, il décida donc d’organiser un bal pour fêter son échec et la découverte du dentifrice. Il voulait qu’au cours de la soirée tout le monde soit totalement époustouflifié par son déhanchement so sexy.

Comme ce prince était un peu flemmard, il n’avait pas envie d’organiser le bal, il décida donc de faire appel à sa marraine la fée.

- « Ah mince, quelle est la formule magique ? ah ça yest je l’ai c’est : supercalifragili …”
AH MALHEUR HORREUR mais quelle cervelle de piaf ! les pieds de Mary Poppins avaient commencé à apparaitre ! Heureusement qu’il n’avait pas prononcé toute la formule sinon s’en était fini de la tranquillité !
“- Saperlichaussette, mais c’est qu’elle a de jolis pieds la petite Mary Poppins…”
Allons allons, concentrons-nous, il faut que je cherche la bonne formule dans mon antiphonaire…

“Salagadou la magicabou la bibidibabidou” chantona-til d’un ton primesautier. Et PAF, elle apparu.

- Par la sainte Zeugma ! pourquoi me dérange tu mon petit Xiphophore ? Tu sais bien que j’ai une gasto ! Remarque : ça m’arrange bien vu que je suis atteinte d’ Apopathodiaphulatophobie. Je ne suis jamais autant en forme que quand j’ai une gasto ! Alors en quoi puis-je t’être utile mon chou ?
Et puis, qu’est ce qu’elle fait là elle ?  ajouta-t-elle en désignant du menton les pieds de Mary Poppins.

- Ecoute marraine, trêve de paronomase ! c’est pour mon bal, je voudrais qu’il y ai plein d’animaux mais je ne sais pas ou les trouver. Alors vu que tu es un peu taxidermiste, tu pourrais me reveiler quelqu’unes de tes bêbêtes, ça serai de la bouboute !

- mais voyons mon petit razmoquette ! Tu as perdu la boule, allez va plutôt manger un cinematoscopophyle, ça te fera du bien. Et arrête de me tarabiscoter avec des idées loufoques ! En plus c’est vraiment anticonstitutionnel de réveiller des animaux morts !

Et c’est ainsi que le prince passa la soirée seul avec les pieds de Mary Poppins. C’était vraiment une sale journée.

EPISODE 4

Hurluberlu, Hallucinogènes, Harakiri, Hamdullah , Héritage, haricots beurre , hamburgers, Homo Sapiens Sapiens, Héro, Hémisphère, hyène, Hubert (merci Annouchka, mon prince a enfin un prénom !), Hirondelle, Heu, Hécatombe, hypothalamo-hypophysaire, Hypocondriaque, Hématome, Hors-bord, Hexakosioihexekontahexaphobe , Halloween, Hanneton , HIC, hula hoop, Hautain, Héliocentrique, Hélicon, horaire, Homothétie, Hyperactif, Hélium.

 

*** *** ***

 

« Hubert ! Debout ! C’est l’heure : hula hoop, on se lève ! »
Fut la phrase qui le fit sortir de son profond sommeil. (Hé oui, car son nom était Hubert.)

Un drôle d’hurluberlu lui avait donné les hallucinogènes la veille, au moment ou il était si déprimé par son échec qu’il avait failli se faire harakiri. Voici quel en fut le résultat :

« Hamdullah ! J’ai la pêche aujourd’hui ! J’ai trouvé une chouette idée pour passer le temps : Je vais tuer ma mère la Reine pour récupérer son héritage, et ainsi arrêter de me nourrir exclusivement de haricots beurre ! »
Et il se mit à rêvasser bêtement aux tonnes de hamburgers dont il allait pouvoir s’empiffrer.
Autant vous dire que cet Homo Sapiens Sapiens était loin d’être un héro, et encore plus loin d’être un génie. L’hémisphère gauche de son cerveau était atrophié, ce qui lui donnait à peu prés le QI d’une hyène…

Mais la balle était dans son camp : il serait facile de berner sa mère, qui était un peu hypocondriaque à cause d’un dérèglement de son complexe hypothalamo-hypophysaire.  Dès qu’elle avait le moindre hématome ou la moindre piqure de hanneton, c’était une vraie hécatombe !

« heu… réfléchissons, il faut que je tire partie de son Hexakosioihexekontahexaphobie ! je vais donc profiter d’halloween pour me déguiser en diablotin ! Et puis tiens, je ferais la fête sur mon hors-bord. Comme ça après je la pousse à l’eau. »

Mais à ce moment là il leva les yeux au ciel, vit passer une hirondelle, se souvint du fameux dicton « une hirondelle amène le printemps », et pris conscience du fait qu’il avait un Hic ! L’héliocentrisme lui avait joué un tour ! Halloween était dans 6 mois ! Et d’ailleurs, il y aura bientôt le décalage horaire de printemps ! Chouette alors !

Pour compenser l’atroce déception d’en nouveau plan qui tombait à l’eau, cet hyperactif chronique, décida de se remplir les poumons d’hélium et d’aller jouer un peu d’Hélicon.

 

Apres, cela il décida d’un air hautain, qu’il occuperait plutôt sa journée à réviser ses cours d’homothétie

C’était vraiment une drôle de matinée

EPISODE 5

Hallal, marmotte, métacarpophalangien (rumatisme de la main), maccarthysme, misonéiste(rejet du nouveau), Mutatis Mutandis, magique, malade, mélancolique, Minable, Mauviette, Mirobolant, Mutilé, Mare aux canards, Mickey, mistinguette, Mandragore, Madrilène, Mamaaaaaaaaaaaaaan, mauviette, maladie d’amour, mozarella, Mollusque , Moutarde , Molletonné , Mélancolie , Merveilleuse, Morpion, Marmelade, Misogyne, moumoutte, Machicouli, Migraine, Ménopause, Méningite, Miaou, Mamours.

*****

Quelques jours plus tard, après avoir bien dormi comme une marmotte pendant de longues heures, il fit le point sur sa vie.
« Mais je suis vraiment un grand malade moi ! Mais quel mollusque ! Je suis une mauviette, voilà, rien d’autre, une mauviette doublée d’un minable ! »
Il prenant enfin conscience du fait qu’il avait voulu tuer sa mère avant sa ménopause. « J’aimerais mieux me transformer en mandragore que de rester le véritable morpion que je suis ! » se dit-il alors que la moutarde lui montait au nez.
Et Mutatis Mutandis, un nouvel homme s’éveilla en lui.

« Il faut vraiment que je me déniche une merveilleuse princesse ! Voyons voyons, je voudrais qu’elle soit chaude comme la braise, je vais donc orienter mes recherches vers le royaume de Mozarella… ou bien peut être pourrais je épouser une belle Madrilène

« Allez ! il faut que je préparer mes affaires pour cette belle aventures ! Aaah, je rêve de lui faire des mamours, à ma Mistinguett.

Alors alors… je vais prendre ma moumoute, un bon gros pot de Marmelade, et une boite de viande Hallal. Avec ça, je suis paré à toute éventualité !
Une chose est sure je n’emmène pas ma couverture molletonnée Russe. Je crois que le maccarthysme sévit encore là-bas. »

Soudain, un éclair de génie lui fit dire :
« Mamaaaaaaan ?? Je peux emmener Miaou avec moi ? Il pourrait m’aider pour escalader les mâchicoulis du château, ou pour traverser la mare aux canards qui entoure en donjon ! »

La reine, qui était un peu misonéiste, failli refuser, mais vu qu’elle avait une grosse migraine, elle préféra ne pas se battre, et accepta.

Et il parti… il traversa des forets, tua des dragons à grands coups de pots de marmelade, tua Mickey qui voulait l’emprisonner dans son royaume magique, fut grièvement mutilé dans un combat sans merci contre un monstre a 3 têtes…

Et fini par arriver. Elle était là, belle, mélancolique…. Mais malade.
- ah ma douce ! Qu’avez-vous donc ?
- c’est une maladie d’amour, qui a ensuite déclenché une méningite, suivie d’un problème métacarpophalangien…. Pardon beau Prince, je fais une bien pietre princesse.
- A qui le dis-tu ? Ce que tu m’explique là n’est pas mirobolant ! Sans vouloir paraitre misogyne, si tu es si malade et de plus frappé d’une profonde mélancolie, qui fera le repassage ? Le ménage ? Hein ? Qui ? Moi peut-être ?

Et il parti.

Une fois dehors, il prit à nouveau conscience de sa monstruosité, et se jeta dans les douves.

EPISODE 6

Avec des paroles de chason

* * *

Et glou glou glou, il sombra dans les profondeurs acqueuses.
Soudain, son neurone se brancha et ce fut l’illumination. Il se mit à PENSER ! La vérité n’est pas du coté du plus grand nombre, effectivement, parce qu’on ne veut pas qu’elle y soit. Le jour où le plus grand nombre sera à même, par sa culture et ses connaissances, de choisir lui-même sa vérité, il y a peu de chance pour qu’il se trompe.

Face à cette vérité qui le frappait de plein fouet, il décidat de ne point mourir. Et de mourir il ne point.

Il couru au sommet de la tour et se retrouva nez à nez avec le princesse. Celle avait pris trop de médicaments, elle délirait complètement, et lui malgré son neurone branché, ne comprenait rien à ces paroles : “Je vais cuire sur le cuir de ma coccinelle
Accroché à ses ailes comme un cerf-colant
Je sens le vent je serre le volant
Suspendu par la brise par dessus le pare-brise

“La vlà qui délire !” se dit-il interieurement. Mais au lieu de fuir, il s’approcha d’elle et tenta de lui rendre la raison : “Résiste, Prouve que tu existes !Cherche le bonheur partout, va, refuse ce monde égoïste………Résiste!”

Et à ces mots, elle guérit.

 

Fou de joie, Hubert se lança immédiatement dans l’organisation d’un voyage romantique.

” Partit un jouuuuuur sans retouuuuuur Effacer notre amouuuuuuuur Sans se retourner Ne pas regretter Penser à demain recommencer ” Chantait-il tant et si bien que la princesse commençait à regretter sa tranquillité.
Plutôt que de l’écouter, elle préféra ouvrir son magazine de potins préféré. Et là O surprise ! Que découvrit-elle ?

Valérie s’ennuyait dans les bras de Nicola. Mais Nicolaaaaaaaaaaaa , celui-là ne le savait pas!
Isabelle a attendu et attendu mais Patrick n’est jamais reparu yeah yeah………Les histoires d’amour finissent mal en général.

C’était tout simplement terrible… Pauvre Nicolas….

Puis le voyage arriva, leur destination était l’Italie (bien qu’ayant trouvé l’amour, Hubert aimait toujours autour les filles caliente. Que voulez-vous, on ne change pas un homme.)

A leur arrivé, un vrai comité d’accueil les attendait à la sortie de l’hélico : Vous êtes à Vérone
La belle Vérone, La ville où tout le monde se déteste On voudrait partir mais on reste
 !

Ahah se dirent-ils, hé bien nous, on reste !

Et on fait…. La java ! youhouhou !

On sait pas la Java.
Le Cha-cha, connaît pas.
Quand on fait le Mambo,
On s’emmêle les nougats.
Le Tango, c’est très beau
Mais on sait pas les pas.
Pour mouiller nos liquettes.
On a un plan extra ! Hop là

 

Mais très rapidement, le prince, bourré, se mit à chanter n’importe quoi « c’eeeeeest la javaaaaaa bleueeee, la java la plus belleuh, celleeee qui ensorcelleuh »

La princesse qui avait beau savoir depuis la plus tendre enfance que Aimer c’est ce qu’il y a de plus beauuuu… trouvait difficile de le trouver beau sur ce coup là, son Hubert-chéri. Et puis, elle le trouvait un peu niais, son prince, Elle en avait assez des déclarations ressassées, Des grands serments intellectuels, des madrigaux rapetassés. Connaissant son passé, lorsqu’il se mit à s’empresser. Evitant d’être spirituel, il susurra ces mots sensés :
“Pan pan pan
Pan pan pan
Belle Bérengère
Pan pan pan
Pan pan pan
Voici des poireaux
Pan pan pan
Pan pan pan
Et des pommes de terre
Pan pan pan
Pan pan pan
Dont j’vous fais cadeau.

Alors là trop, c’est trop !

« Je te quitte ! » et lui, tout bourré qu’il était ne su répondre que ces quelques mots bien pathétiques «  Dans la vie faut pas s’en faire, Moi je m’en fais pas! Les petites misères seront passagères et ça s’arrangera! »

“Ah, Hubert ! Tu es trop cruel ! Je préfère mourir ! À mourir pour mourir Je choisis l’âge tendre Et partir pour partir Je ne veux pas attendre Je ne veux pas attendre. J’aime mieux m’en aller
Du temps que je suis belle Qu’on ne me voit jamais Fanée sous ma dentelle Fanée sous ma dentelle.”

Elle n’était point encore morte que déjà elle radotait. “Pauvre femme” se dit-il. Et elle expira.

Alors le Prince, prenant une profonde inspiration cria dans la foule « Je te survivrai d’un amour vivant! » Et il reparti danser la Java.

En s’éveillant le lendemain matin, il avait tout oublié du drame de la veille. Il fredonnait donc en prenant sa douche, pensant qu’elle préparait le café « Elle habite ici, elle dort dans mon lit, car elle habite ici, chez moi »

Puis, ne la trouvant pas, il commença à désespérer… et petit à petit, il se souvient…. Besoin de rien envie de toi, Comme j’avais envie de personne, Tu sais l’amour c’est à Veron qu’il ressemble…

Et il s’effondra en larmes….

Personne ne lui avait préparé de café. Ca allait être une bien mauvaise journée…

*****

EPISODE 7

Rototo, Rubiscube, Rantanplan, Répète !, rutabaga, rododindron, Raton-laveur, chante Rossignol chante, aahahahhahha, dans la nuit, Roulé-boulé, rond de jambe, Romantique
Rétrovirus, Rumba, rouflaquettes, rabat-joie, ridicule, radis, Rasage, Rencontre, rectum, rhododendron, ratiche, Rouleau de printemps, Rastapopoulos, Roquette, Respiration et Récupération. Rétropharyngienne, rhizomastigide, Ratatouille, Re-belotte.

***

Sa déception passée, il fit le point, et se trouva ridicule. « Pour rencontrer quelqu’un, je n’ai plus qu’une solution, celle qui fonctionne le mieux : Il faut que j’aille à un mariage ! Les demoiselles y sont en prédisposition fort romantique, et elles y sont souvent fraiches somme des rouleaux de printemps ! C’est l’idéal pour faire des rencontres ! »

Et à partir de ce jour là, il attendit patiemment le prochain mariage du royaume. Comment tua-t-il le temps ? En jouant du Rubiscube, en peaufinant sa maitrise du rond de jambe jusqu’à la perfection et en travaillant quelques passes de Rumba inédites. Voila qui devrait faire de lui un vrai bourreau de cœurs !

Et le fameux jour arriva. Il se leva de fort joyeuse humeur, se lustra les rouflaquettes, se brossa les ratiches et recommanda à son barbier d’utiliser sa meilleure mousse de rasage. Il était fin prêt ! Il enfila son costume en peau de raton-laveur et monta dans son carrosse.

A son grand malheur, la première personne qu’il croisa en arrivant fut son pire ennemi : Rastapopoulos ! Et comble du malheur, il était accompagné de son horrible chien très intelligent et rhizomastigide Rantanplan ! Ne voulant pas passer pour en rabat-joie lors de cette belle journée, il s’esquiva derrière en rhododendron en tentant une magnifique roulé-boulé arrière. Masi c’était trop tard, le méchant l’avait vu ! Désespéré, il tenta une nouvelle tactique : la magie !

Et rectum retovium et radis !

Et paf, Rastapopoulos se transforma en rutabaga !

“Bon, maintenant, si je veux séduire de la donzelle, il faut que je me détende, il faut que je débloque mes veines Rétropharyngiennerespirationrécupération…. Relaxation…. ACTION !”

Survolant d’un envol sur les assiettes de roquettes, de ratatouille et autre boustifaille, il s’agenouilla devant une belle pucelle et lui chanta : « chante Rossignol chante, aahahahhahha, dans la nuit » « répète !! » lui dit la demoiselle dans un rototo. Et re-belotte, il chanta.